Paris : Au pont des Arts, les panneaux vitrés en passe d’être posés

CADENAS D'AMOUR L’ultime étape du plan anti-cadenas de la ville de Paris…

Fabrice Pouliquen

— 

Un prototype de panneaux vitrés qui seront installés sur le pont des Arts. «La version définitive limitera encore plus les reflets», assure l'entreprise Saint-Gobain.
Un prototype de panneaux vitrés qui seront installés sur le pont des Arts. «La version définitive limitera encore plus les reflets», assure l'entreprise Saint-Gobain. — F.Pouliquen / 20 Minutes

Cette fois-ci, il n’y a plus de retour en arrière possible. Les cadenas sur le pont des Arts, c’est définitivement fini. La ville de Paris a lancé la dernière étape de son plan anti-cadenas, entamé il y a plus d’un an sur le pont des Arts. Il y a d’abord eu des stickers posés à même le sol et invitant les touristes à plus de civisme, ensuite des panneaux en bois à la place des grilles croulant sous le poids des cadenas, puis des œuvres d’art ont été greffées sur ces panneaux au début de l’été.

Des verres antireflets

Cette fois ci, il s’agit d’enlever tous les panneaux en bois, de poncer et repeindre les garde-corps, et d’installer des panneaux de verre. Il y en aura 56 en tout, d’une centaine et de 2,75 m de long chacun. Il ne s’agit pas de n’importe quel verre, « mais des visions lite, précise Pierre Mainguenaud, de l’entreprise Saint-Gobain qui les fabrique. Il s’agit d’un verre feuilleté et antireflet. Avec ces verres, on descend à 1 % de réflexion contre 10 % pour un verre classique. Vous aurez l’impression qu’il n’y aura pas de verre. »

C’est cette promesse qui a séduit la mairie de Paris, soucieuse d’améliorer la vision panoramique qu’offre l’endroit sur la capitale. « Les travaux se feront en plusieurs étapes, raconte Ambroise Dupayet, ingénieur au sein de la direction de la voirie et des déplacements de la ville de Paris. Nous commencerons par la partie aval du pont, une phase qui devrait nous amener jusqu’à fin novembre. Puis nous ferons l’autre côté du pont et les garde-corps aux deux extrémités du pont. Cette deuxième étape s’achèvera début janvier. »

Après le pont des Arts, celui de l’Archevêché

L’opération a un coût de 500.000 euros TTC. Une fois le pont des Arts terminé, celui de l’Archevêché, qui lui aussi fut recouvert de cadenas à deux pas de là, bénéficiera du même traitement.