Pas d'incidents majeurs en banlieue parisienne

4 JUILLET La nuit de vendredi à samedi n'a pas été plus violentes que les précedentes...

avec AFP

— 

Neuf personnes au total ont été mises en examen et écrouées par un juge d'instruction marseillais après la découverte d'un arsenal de guerre à La Valette (Var) en marge d'une enquête de trafic de cocaïne dans le monde de la nuit de Saint-Tropez.
Neuf personnes au total ont été mises en examen et écrouées par un juge d'instruction marseillais après la découverte d'un arsenal de guerre à La Valette (Var) en marge d'une enquête de trafic de cocaïne dans le monde de la nuit de Saint-Tropez. — Pierre Andrieu AFP/Archives

Nuit plutot calme, pour la veille du 14 juillet. La soirée de vendredi en banlieue parisienne a été émaillée de d'incidents qualifiés «d'ordinaires» par la police. Quant aux traditionnels bals du 14 juillet dans la capitale se sont déroulés sans «incident majeur» malgré une forte affluence, a-t-on appris samedi de sources policières.

Dans les Yvelines, selon les pompiers et la police, le nombre de voitures incendiées a été moins important que l'an dernier avec 16 véhicules brûlés et 12 feux de poubelles. Les policiers ont essuyé à 16 reprises des jets de projectiles sans qu'il n'y ait de blessés, notamment aux Mureaux et et à Mantes-la-Jolie. Trois personnes ont été interpellées: une à Poissy pour une dégradation sur un véhicule administratif et deux à Conflans-Sainte-Honorine qui transportaient un produit incendiaire.

Dans le Val-d'Oise
, 15 voitures ont été brûlées à Argenteuil et une dizaine à Garges-les-Gonesse. A Sarcelles, un policier a été «blessé superficiellement au visage» par une fusée tirée d'un petit groupe, et hospitalisé. Une source policière a qualifié la nuit de «pas très chaude mais un peu agitée». Une dizaine d'interpellations ont été opérées dans le département.

En Seine-et-Marne, une source policière a fait état de trois véhicules incendiés.

En Seine-Saint-Denis
, la nuit a été calme dans l'ensemble. La police a dénombré une «dizaine de voitures incendiées» et fait état d'une «vingtaine d'interpellations».

Dans le Val de Marne, la Préfecture a recensé une vingtaine de voitures brûlées et quelques incidents à Villejuif sans gravité. Il n'y a pas eu d'interpellation.

Dans l'Essonne et les Hauts-de-Seine, aucun incident notable n'a été signalé.

A Paris intra-muros, «aucun incident majeur» n'a été signalé, a-t-on indiqué à la Préfecture de police, précisant que les «quelques interpellations» qui ont eu lieu relevaient de «l'ordinaire». Vingt-deux bals dans les arrondissements ont drainé une foule importante et quelque 30.000 personnes ont assisté au concert, place de la Bastille, qui s'est achevé «sans incident» à minuit.