Levallois: Les Balkany entendus par les juges au sujet d'une troisième villa

SOCIETE Les Balkany ont été entendus sur une troisième propriété, la villa Serena, située à Saint-Martin...

R.L.

— 

Le député-maire Les Républicains de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) Patrick Balkany à l'Assemblée nationale à Paris le 23 juin 2015
Le député-maire Les Républicains de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) Patrick Balkany à l'Assemblée nationale à Paris le 23 juin 2015 — PATRICK KOVARIK AFP

Ca continue. Mis en examen pour blanchiment de fraude fiscale pour avoir dissimulé au fisc qu’ils étaient les propriétaires de deux villas à Pamplemousse dans les Antilles françaises et à Marrakech au Maroc, les Balkany ont également été entendus sur une troisième propriété, la villa Serena, située à Saint-Martin, rapporte Mediapart.

« Droit au silence »

Selon les informations du site, Patrick Balkany aurait été auditionné le 7 juillet dernier et aurait invoqué le « droit au silence ». Pas de commentaire, donc, sur le montage financier ayant permis l’acquisition de Serena en 1989 (1,3 million de francs) par la Belec Etabl., société off-shore domiciliée au Liechtenstein via une société fiduciaire suisse, Atlas Finanz Services, relate le Parisien.

La villa Serena a été vendue par les Balkany à un compositeur américain à l’été 2002. De quoi pousser les proches du couple à invoquer le délai de prescription. Ce délai varie en fonction du caractère de l’infraction : unique ou répétée, rappelle le site internet.