Paris

Panafieu se lance... laborieusement

L'actuelle maire (UMP) du 17e et candidate à Paris pour 2008, Françoise de Panafieu, lançait hier son « préprojet municipal ». Elle a avancé plusieurs thèmes de campagne, proposant parfois de créer des dispositifs existants.

L'actuelle maire (UMP) du 17e et candidate à Paris pour 2008, Françoise de Panafieu, lançait hier son « préprojet municipal ». Elle a avancé plusieurs thèmes de campagne, proposant parfois de créer des dispositifs existants.

· Logement Françoise de Panafieu veut « construire 4 000 logements par an, dont un tiers de social, un tiers d'intermédiaire, et un tiers d'accession à la propriété. Mille seront réservés aux étudiants ». En aparté, son staff précise l'équation : « Cela représentera 1 800 logements sociaux par an, car il y aura une partie d'accession sociale à la propriété. Le reste sera privé. » Elle a expliqué qu'elle « ne veut pas acheter d'appartements occupés » pour lutter contre la vente à la découpe, comme le fait actuellement la Ville, car « le mal a déjà été fait. Aujourd'hui, la vente à la découpe n'existe plus. » Elle veut lancer une aide au diagnostic pollution et aux travaux d'isolation dans les bâtiments.

· Circulation Elle créera un nouveau plan circulation et veut se concentrer sur les transports sous-terrains, sur les lignes 7 et 13 du métro et participer à la création d'un métro circulaire en banlieue. Elle veut rendre le stationnement gratuit pour les véhicules électriques - ce qui est déjà le cas depuis la mandature de Jean Tiberi -, dont la carte grise ne pourrait plus coûter que 1 €. Elle souhaite également interdire les véhicules lourds polluants dans Paris. Elle détruira les murets de protection des couloirs de bus, qu'elle juge accidentogènes, « là où c'est nécessaire ».

· Propreté Elle compte créer une brigade de propreté 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. « Cette brigade existe déjà », rappelle l'équipe de Delanoë.

· Sécurité Elle veut créer à moyen terme une police municipale. Jusqu'alors, Bertrand Delanoë comme Nicolas Sarkozy y étaient opposés.

· Financement L'élue promet de ne pas augmenter les impôts locaux et la taxe professionnelle. Elle veut financer ses projets grâce à des partenariats public-privé. Des entreprises pourraient « prendre à leur compte la couverture du périphérique, en échange de quoi elles auraient des espaces pour construire au-dessus ».

sondage Selon un sondage Opinionway publié hier, 45 % des Parisiens estiment que depuis six ans, leur qualité de vie a changé plutôt en bien, et 31 % plutôt en mal. Leur principale préoccupation est la circulation.