Journées du patrimoine: Le Printemps et la Cité de la mode et du design ouvrent leurs portes

CULTURE Les deux sites figurent prennent par à l'événement pour la première fois...

Fabrice Pouliquen
— 
Le magasin Printemps, boulevard Haussmann, à Paris.
Le magasin Printemps, boulevard Haussmann, à Paris. — 20 MINUTES

« Patrimoine du XXIe siècle, une histoire d’avenir ». Telle est la thématique choisie cette année par le ministère de la Culture pour la 32e édition des Journées du patrimoine qui se tient ce week-end. En Ile-de-France, 1.680 sites seront à arpenter. Rien qu’à Paris, 267 bâtiments ouvriront spécialement leurs portes pour ces Journées du patrimoine. Ils sont tous recensés sur un site Internet dédié par le ministère de la Culture.

Dans le lot, il y a les grands fidèles des Journées du patrimoine qui se laissent découvrir chaque septembre : l’Elysée, les ministères, les ambassades, ces lieux de pouvoir habituellement fermés au public.

La cité de la Mode et du Design, l’invité surprise

Dans la liste aussi, il y a quelques nouveautés. A commencer par la Cité de la mode et du design qui sera à visiter en continu, samedi à dimanche, du quai d’Austerlitz au rooftop qui accueille une parcelle d’agriculture urbaine. Plus que les expositions actuelles du musée, c’est le bâtiment qui sera mis en avant ce week-end. Et pour cause, il entre tout pile dans la thématique de cette année. Certes, l’édifice date de 1907, « mais il est un exemple type d’une réhabilitation réussie d’un ex-bâtiment industriel à la fin des années 2000 », vante-t-on à la Cité de la mode et du design. Les architectes ont volontairement gardé la structure de base des docks et l’ont habillé avec ce qu’ils appellent un plug-over vert. » Les visiteurs pourront justement déambuler dans ce plug-over. Les visites sont gratuites et se font en libre accès, mais attention aux files d’attentes.

Dans les coulisses du Printemps

Un autre inédit de ces 32es journées du patrimoine à Paris sera le Printemps. Le grand magasin du boulevard Haussmann, qui fête ses 150 ans, a su aussi incorporer des éléments d’architecture contemporaine dans ses murs historiques. En 45 minutes et en dix étapes, la visite vous fera passer par la terrasse à la vue panoramique, les escaliers flottants aujourd’hui fermés au grand public, la coupole créée en 1910 par le maître-verrier Brière et qui vient d’être restaurée ou encore les façades classées à l’inventaire des monuments historiques.

Le souci, c’est que l’adresse devrait être très prisée ce week-end. Pour samedi d’ailleurs, la journée est déjà bookée, informe le Printemps. Le dimanche, en revanche, il n’est pas besoin de réservation, mais il devrait y avoir une longue file d’attente. D’autant plus que la visite est gratuite.

Et aussi l’ambassade du Brésil, la Halle Freyssinet, le théâtre national de Chaillot…

En tout, ces 32es journées européennes du patrimoine proposent 18 nouveaux sites parisiens à découvrir. L’ambassade du Brésil, le théâtre national de Chaillot, les fondations Louis-Vuitton et Seydoux-Pathé, la Halle Freyssinet, où Xavier Niel envisage d’ouvrir le plus grand incubateur du monde, ou encore le centre -bus de Lagny de la RATP, dans le 20e, valent aussi le détour, promet l’agence Façon de penser qui a travaillé à l’élaboration de ces Journées du patrimoine. Et il serait regrettable de limiter ces recherches à la seule capitale !