Les malades du jeu un peu plus soutenus

©2007 20 minutes

— 

Des affiches préventives et un livret pédagogique. Le casino d'Enghien assure lutter contre la pathologie du jeu qui, selon la direction, concernerait 2 % de joueurs, incapables de s'arrêter. Des consultations existent, à l'hôpital Marmottan (17e), et une association s'est créée, SOS Joueurs. Au casino d'Enghien, une cellule spécifique existe. Le personnel est encouragé à repérer ce type de joueurs et à discuter tranquillement avec eux. Depuis mai dernier, les casinos ont aussi l'obligation de demander l'identité de chaque visiteur à l'entrée du casino et de vérifier qu'il ne fait pas partie du fichier des quelque 30 000 joueurs interdits, qui bien souvent en ont fait la demande, soit au casino, soit auprès de la préfecture. Par ailleurs, un autre type d'aide a été prévu à Enghien pour soutenir le futur gagnant du grand jackpot, qui dépasse déjà le million d'euros.