Paris

La révolution des transports est en marche

Les habitudes de déplacement vont changer, prédisent les spécialistes, et Paris devrait être à la pointe de cette mutation. L'auto et la moto n'ont plus la cote, et les politiques se creusent la tête pour imaginer des modes de déplacement dits « alte...

Les habitudes de déplacement vont changer, prédisent les spécialistes, et Paris devrait être à la pointe de cette mutation. L'auto et la moto n'ont plus la cote, et les politiques se creusent la tête pour imaginer des modes de déplacement dits « alternatifs ». Véli'b, autopartage, navette fluviale, les projets se multiplient, et la tendance n'est pas près de fléchir à en croire le projet de plan de déplacement de Paris adopté en février dernier. Il comporte un chapitre entier dédié aux solutions de rechange aux transports classiques. Il parle d'aménagements urbains qui « permettent une meilleure fluidité de la circulation des piétons », de créer « des voies à priorité piétonne » dans un futur « schéma directeur piétons ». La marche est ainsi considérée comme un mode de transport aussi valable que le véhicule motorisé. Même chose pour « les rollers, la patinette, le Segway [transporteur personnel] », pour laquelle la Ville envisage « une modification du Code de la route », afin qu'ils ne pratiquent plus sur les trottoirs mais « sur la chaussée, plus appropriée pour les usagers réguliers ». Les vélos doivent être chouchoutés, au point de créer des « stations-service vélo ». Et les voitures sont désormais présentées comme un mode de transport occasionnel, en covoiturage, en location ou en autopartage.

taxis La Ville propose de créer des taxis « collectifs » et voudrait aussi en dédier certains aux aéroports, pour éviter la pénurie en ville aux heures de pointe.