Le Val-de-Marne testera un métro fluvial

©2007 20 minutes

— 

Comme le révélait 20 Minutes dans son édition de vendredi, le Syndicat des transports d'Ile-de-France votera le 11 juillet prochain la création d'une navette fluviale sur la Seine, entre la gare d'Austerlitz et l'Ecole vétérinaire de Maisons-Alfort (94). Cette ligne sera testée durant deux ans, puis sera étendue jusqu'à Suresnes (Hauts-de-Seine) si l'essai est concluant.

Cinq bateaux flambant neufs de cent places minimum, couverts et équipés de chauffage, doivent être achetés pour remplir cette mission. Des abribus avec sièges et un éclairage spécifique seront mis en place sur les escales pour accéder aux quais de nuit en toute sécurité. Les structures actuelles ne permettent pas d'assurer l'accessibilité des personnes à mobilité réduite aux bateaux, mais le Stif évoque la possibilité d'utiliser des passerelles amovibles.

La vitesse réglementaire sur la Seine étant de

12 km/h dans Paris et de 18 km/h en dehors, les bateaux mettront environ quarante minutes pour faire le trajet complet. Mais le Stif espère obtenir à terme une dérogation pour naviguer à 18 km/h sur tout le parcours. Pendant la semaine, aux heures de pointe (de 7 h à 10 h et de 17 h à 20 h 30), les bateaux passeront à chaque arrêt toutes les vingt minutes. En heures creuses, les week-ends et les jours fériés, il faudra patienter trente minutes. Le service devrait fonctionner toute l'année, sauf les jours de crue, qui varient de dix à quarante jours par an. Cette navette devrait être accessible avec les abonnements classiques (Cartes orange, intégrale et Imagin'R) ou avec des billets spécifiques vendus à l'unité.