Paris : Les projets du deuxième budget participatif présentés samedi

DÉMOCRATIE LOCALE Soixante-dix sept projets ont été retenus à l’échelle de Paris et 547 autres à l’échelle des arrondissements…

Fabrice Pouliquen

— 

40.745 Parisiens avaient voté à l'automne pour la première édition du budget participatif
40.745 Parisiens avaient voté à l'automne pour la première édition du budget participatif — Franck LODI/SIPA

Revoilà le budget participatif ! Le dossier avait quelque peu disparu de l’actualité parisienne depuis le 15 mars, date jusqu’à laquelle les Parisiens pouvaient soumettre leurs idées et pourquoi pas la voir inscrite au prochain budget investissement de la ville.

5.115 projets à éplucher

Il fallait bien plusieurs mois pour éplucher les 5.115 projets déposés sur la plateforme. Le tri est désormais terminé. Soixante-dix sept projets ont été retenus à l’échelle de Paris et 547 autres ne concernant qu'un arrondissement précis. Ils seront tous présentés ce samedi, place de la République, à partir de 14h. « Nous organisons une grande agora citoyenne », indique Pauline Véron, adjointe d’Anne Hidalgo en charge de la démocratie locale. Il y aura des stands et des tables rondes où les Parisiens pourront discuter avec les porteurs de projets, des élus, des responsables d’associations… »

Il faudra bien ça pour y voir plus clair dans la longue liste des projets soumis au vote des Parisiens à compter du 10 septembre prochain. Des tendances générales se dessinent tout de même, dit Pauline Veron. « J’ai été surpris par la quantité des projets demandant à ce que les Parisiens puissent faire des activités ensemble. Faire du sport mais aussi jardiner, préparer un repas et le partager, faire la fête...»

Plus de services sur nos trottoirs ?

C’est sinon dans la thématique « cadre de vie » qu’ont afflué le plus de projets : 22 des 77 projets parisiens et 237 des projets d’arrondissements. Un bon nombre vise à améliorer le mobilier urbain. Pas facile de dénombrer les projets souhaitant rénover une rue ou une place de la capitale. Plus insolites, il est aussi proposé d’installer une quarantaine de fontaines à boire dans la capitale, dont certaines d’eau pétillante, de dispatcher dans les rues 200 capteurs pour mesurer et afficher la qualité de l’air, ou encore d’installer une vingtaine d’horloges sur les places parisiennes.

Les bancs aussi ont la cote. Pour 600.000 euros, le projet « Paris assis » propose ainsi de « multiplier dans la capitale les assises confortables pour se reposer, dialoguer, bouquiner, méditer, contempler ».

Exit le projet d’autoroutes urbaines à Paris

Sans grande surprise, dans les projets qui seront soumis au vote, aucun ne va à l’encontre du programme électoral sur lequel s’est fait élire Anne Hidalgo l’an dernier à la mairie de Paris. Il est ainsi toujours question de donner plus de place aux piétons et moins aux voitures. Pauline Véron s’en explique sans détour : « Les projets ont été sélectionnés sur leurs faisabilités techniques et juridiques et sur le coût qu’ils représenteraient. Mais oui, nous avons écarté les projets qui étaient radicalement contraires à un projet mené par la ville de Paris. »

Exit ainsi le projet de créer des autoroutes urbaines dans Paris ! « Mais lorsque nous avons dû écarter un projet, nous l’avons fait en toute transparence, poursuit Pauline Véron. Des commissions consultatives composées d’élus, d’agents de la ville et des instances de la démocratie locale ont ainsi été créées pour débattre de chaque projet. »

Du 10 au 20 septembre, les Parisiens pourront voter pour 10 projets à l’échelle de la capitale et 10 autres projets à l’échelle de leur arrondissement. L'enveloppe de ce deuxième budget participatif est de 75 millions d'euros.