Ile-de-France: Les incendies domestiques les plus meurtriers depuis dix ans

FAITS DIVERS Alors qu'un violent sinistre a fait huit morts, ce mercredi, dans le 18e arrondissement...

M.G. avec AFP
— 
La façade de l'immeuble incendié, rue Myrha, à Paris (18e).
La façade de l'immeuble incendié, rue Myrha, à Paris (18e). — Francois Mori/AP/SIPA

Huit personnes, dont deux enfants, sont mortes dans la nuit de mardi à mercredi dans l'incendie d'un immeuble d'habitation du nord de Paris, le plus grave depuis 2005 dans la capitale. 

Lire notre reportage rue Myrha par ici

Voici les sinistres les plus meurtriers (cinq morts ou plus) intervenus à Paris ou en banlieue depuis 2005:

Le 15 avr 2005 : 24 personnes, dont 10 enfants, sont tuées dans un incendie qui détruit un hôtel d'hébergement d'urgence à Paris, l'hôtel Paris-Opéra, habité par des familles d'origine africaine. La jeune femme à l'origine du sinistre a été condamnée en 2013 à trois ans de prison ferme. Son compagnon de l'époque, le veilleur de nuit, a été condamné à un an ferme. Elle a reconnu avoir renversé des habits sur des bougies après une dispute avec son amant, assurant ne pas s'être rendu compte de la portée de son geste.

Le 26 août 2005 : 17 morts, dont 14 enfants, dans l'incendie d'un immeuble vétuste à Paris (boulevard Vincent Auriol, 13e arrondissement) hébergeant des familles africaines. Le tribunal correctionnel a notamment condamné en 2012 l'association gérant l'immeuble à 60.000 euros d'amende et plusieurs centaines de milliers d'euros de dommages et intérêts. Le ou les pyromanes n'ont jamais été retrouvés.

Le 4 sept 2005 : Un incendie dans une tour d'habitation de 18 étages, à L'Hay-les-Roses (Val-de-Marne), fait 12 morts et 15 blessés.

Le 29 août 2005 : 7 personnes, dont 4 enfants, trouvent la mort dans l'incendie d'un immeuble squatté par des familles africaines à Paris.

Le 30 juin 2009 : 6 personnes trouvent la mort dans l'incendie d'un hôtel meublé à Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine). Une cigarette mal éteinte aurait embrasé une couverture. L'auteur de l'incendie, qui était poursuivi pour "homicides involontaires", été condamné en 2013 à 8 mois de prison ferme.

Le 28 sept 2011 : Au moins 6 morts dans l'incendie d'un squat occupé par des migrants tunisiens, libyens et égyptiens dans un bâtiment en instance de démolition à Pantin (Seine-Saint-Denis. Un ressortissant égyptien a été condamné en 2013 à 18 mois de prison pour avoir mis le feu accidentellement.

Le 17 déc 2008 : Un incendie dans un immeuble de Pantin, provoqué par le mauvais fonctionnement d'un radiateur électrique, fait 5 morts.

Le 10 août 2009 : 5 personnes (2 femmes et 3 enfants) trouvent la mort en pleine nuit dans l'incendie d'un immeuble HLM, à Sevran (Seine-Saint-Denis).

Le 14 avr 2011 : 5 morts, 6 blessés graves et 51 plus légèrement atteints dans l'incendie d'un immeuble de Ménilmontant à Paris. Des traces d'hydrocarbures ont été relevées sur les lieux, la piste criminelle est privilégiée.

Le 2 jan 2013 : 5 morts (un couple d'adultes et trois jeunes de 12, 15 et 18 ans) et 18 blessés légers dans l'incendie d'un appartement d'un immeuble à Gennevilliers (Hauts-de-Seine).