Corbeil-Essonnes s'attend à une nouvelle hausse des impôts

©2007 20 minutes

— 

Corbeil-Essonnes (91) n'arrive pas à se sortir de ses déboires financiers. La chambre régionale des comptes (CRC) a retoqué, pour la seconde année consécutive, le budget primitif de la ville de Serge Dassault (UMP), estimant son déficit prévisionnel à 5,9 millions d'euros, même si la ville avait voté son budget à l'équilibre le 11 avril dernier.

Selon la CRC, la ville aurait mal estimé certains éléments, comme la reprise de l'excédent d'investissement ou l'évaluation du risque lié à une société d'économie mixte immobilière. Elle l'invite par conséquent à augmenter les impôts directs, et le conseil municipal devra voter une modification du budget lors de sa prochaine réunion, le 2 juillet.

En 2006, Corbeil-Essonnes avait déjà été épinglée par la CRC, sur intervention du préfet en poste Bernard Fragneau, qui avait été muté dans le Pas-de-Calais peu de temps après avoir saisi la chambre. La CRC avait ensuite émis un avis défavorable. Le budget 2006 avait finalement été réglé, notamment grâce à une augmentation des impôts locaux de 5 %, et une baisse des investissements de 10 millions d'euros.