VIDEO. Paris: Tout savoir sur le moustique-tigre en cinq questions

SANTE Le moustique-tigre est présent dans une vingtaine de départements et peut être vecteur de maladies…

Camille Tombret
— 
Le moustique-tigre est installé dans de nombreux départements.
Le moustique-tigre est installé dans de nombreux départements. — EID MEDITERRANEE

Faut-il avoir peur du moustique-tigre ? La bestiole, qui provoque de nouvelles précautions sanitaires, fait l’objet d’une surveillance spécifique depuis sa prolifération en France. Alors qu’il vient de se poser à Paris, 20 Minutes vous en dit un peu plus sur cet insecte.

Que sait-on du moustique-tigre ?

Selon l’EID Méditerranée (Entente Interdépartementale de Démoustication), le moustique-tigre (Aedes albopictus) est considéré comme l’espèce la plus répandue dans le monde depuis ces 20 dernières années.

D’après l’Agence régionale de santé (ARS), c’est un moustique diurne, qui pique principalement en journée. Sa piqûre est douloureuse. Il peut transmettre différents arbovirus (via les arthropodes suceurs de sang) comme le chikungunya, la dengue ou encore le zika.

Pour tout savoir sur le virus Zika, c'est par ici.

D’où vient-il ?

« Le moustique-tigre est originaire de l’Asie du sud-est. Cette espèce tropicale n’a pas forcément besoin d’eau et occupe des petits gîtes sombres », explique Gregory L’Ambert, entomologiste médical à l’EID Méditerranée.

Le moustique-tigre, arrivé en France métropolitaine en 2004 à Menton, près de la frontière italienne, peut survivre à différentes températures. « Les œufs peuvent entrer en diapause et survivre plusieurs mois », souligne l’entomologiste. Les femelles moustiques-tigre peuvent donc pondre avant l’hiver, les œufs se développeront lorsque le climat sera propice à l’éclosion.

Comment fait-il pour se propager ?

« Il s’est propagé sur les cinq continents notamment en se nichant dans les pneus des voitures mais aussi grâce au commerce international par bateau », indique Grégory L’Ambert. Et ajoute : « il peut très bien monter avec vous dans votre voiture au matin et sortir en même temps que vous afin de se coloniser ».

Faut-il s’attendre à de nouvelles mesures dans la capitale ?

Après avoir découvert des moustiques-tigres en Ile-de-France, des mesures ont été prises. L’EID Méditerranée a effectué cette semaine un traitement anti-larvaire, puis hier soir (mercredi), un insecticide a été pulvérisé au parc floral de Vincennes afin d’évacuer les moustiques adultes et les larves.

« Nous ne sommes pas à l’abri d’effectuer d’autres traitements », précise l’entomologiste. Selon Grégory L’Ambert, les moustiques-tigres apparus dans la capitale seraient arrivés par les plantes. Une hypothèse privilégiée car le bambou ou encore les réserves d’eau sont des lieux favorables au développement du moustique-tigre.

Combien de cas en Ile-de France ?

Il existe deux types de cas : les cas autochtones et les cas importés. Selon l’ARS, aucun cas n’a été contracté dans la région. Mais 34 cas de dengue et dix cas de chikungunya ont été recensés en Ile-de-France, contractés hors de la métropole donc importés.



Moustique tigre : une (très) inquiétante invasion #CNRSleJournal https ://t.co/wBNQuhXZK7 #WorldMosquitoDay c/@EPRUS pic.twitter.com/hA5QWZQGQe
— CNRS (@CNRS) August 20, 2015