Paris: Les violences gratuites ont bondi de 13% en un an

DÉLINQUANCE Les agressions de policiers sont en hausse, tandis que les cambriolages et vols à la tire reculent légèrement…

L.C.

— 

Illustration d'un policier à Paris en juillet 2015.
Illustration d'un policier à Paris en juillet 2015. — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

Quatre-vingts vols à la tire, 500 atteintes aux biens (vols, vandalisme…), 25 cambriolages de résidence principale et près d’une centaine d’agressions physiques. C’est ce que recensent chaque jour les autorités à Paris, rapporte ce jeudi Le Figaro qui a eu accès aux derniers états statistiques de la police dans la capitale.

Hausse des violences gratuites

Selon les données recensées par l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) de juillet 2014 à juin 2015, les violences physiques non crapuleuses ont augmenté de 13 %. Ces violences dites gratuites sont aussi bien commises dans la rue qu’à l’école ou dans les familles.

« Même dégradation concernant les atteintes aux dépositaires de l’autorité, qui grimpent de plus de 8 % », souligne Le Figaro.

Les agressions physiques crapuleuses, (dans le cadre d’un vol) ont reculé (-15 %), comme les cambriolages de résidence principale (-6 %) et les vols à la tire (-2 %).