VIDEO. Paris: L'E-roue donne l'«impression de faire du ski sur les trottoirs»

TECHNOLOGIE « 20 Minutes » a testé la roue gyroscopique, un nouveau moyen de transport écolo…  

Camille Tombret

— 

L'E-roue ou roue gyroscopique permet de transporter une personne grâce à l'électricité. Seuls les mouvements du corps sont sollicités pour avancer et freiner.
L'E-roue ou roue gyroscopique permet de transporter une personne grâce à l'électricité. Seuls les mouvements du corps sont sollicités pour avancer et freiner. — Camille TOMBRET/20 Minutes

La rédaction a testé pour vous ce nouveau jouet de la glisse urbaine : la roue gyroscopique. On l’associerait presque au fameux hoverboard de Marty Mcfly dans « Retour vers le futur », ce moyen de transport risque d’en conquérir plus d’un. Le principe : une roue qui vous transporte sans efforts.

Invention américaine et produit chinois, cette nouvelle technologie révolutionne les transports écolos. « Une e-roue peut transporter une personne, il suffit de se pencher en avant pour avancer et en arrière pour freiner », explique Guillaume Bocs, gérant de la boutique e-roue de Paris.

Un petit temps d’adaptation

Certes le principe est simple sur le papier, mais la pratique demande un peu plus de concentration. Une fois la peur et l’appréhension de l’objet surmontées, on finit par dompter la bête. En tant que novice, les premiers réflexes sont bien présents : on tremble un peu, on a tendance à pencher les épaules et à regarder ses pieds.

Après plusieurs essais, une petite dose de courage, et accessoirement de réussir à grimper correctement sans l’aide de votre nouveau meilleur ami le poteau, l’e-roue est facilement accessible. « Généralement, en moyenne il faut une heure et demie pour se sentir à l’aise. Il faut être détendu », signale Guillaume.

Bien gérer son stress

Si vous n’êtes pas très vélo, l’e-roue est un bon compromis, une ou deux leçons et c’est parti. Le test, malgré des débuts quelque peu chaotiques, a été effectué sur des pavés, car chez 20 Minutes, on aime la difficulté. Après 15 minutes de test, le bilan est plutôt satisfaisant.

« L’e-roue peut monter des côtes de 15 à 30 degrés. Elle est capable de grimper les trottoirs, vous pouvez vous balader à Montmartre ou aux Buttes-Chaumont. Cela donne une impression de faire du ski sur les trottoirs de Paris », indique le gérant.

L’astuce, c’est de prendre son courage à deux mains, la stabilité de l’engin vous empêche de tomber. Si vous paniquez, c’est la roue qui tombe à votre place. Pas besoin d’avoir des dons en sports de glisse ou de l’équilibre, tout est question de gérer son stress.

Suivant les modèles, la roue gyroscopique peut monter jusqu’à 34 km/h. « On recommande des protections de roller et un casque », indique Guillaume. Un peu lourde à transporter cependant, minimum douze kilos. A défaut de pédaler, ce sont les bras qui travailleront. Petit bémol cependant à cette nouvelle technologie : le prix. Il faut compter entre 509 et 1.700 euros.

Vous pouvez tester l’e-roue pour 35 euros la demi-heure par ici.