Marne-la-Vallée: Disneyland Paris a reconquis ses fans

LOISIRS En pleine période estivale, Disneyland Paris connaît de jours heureux grâce à une remontée de son chiffre d’affaires…

C.T

— 

L'eurodéputé Marc Tarabella accuse Disneyland Paris de modifier ses tarifs en fonction de l'adresse postale du client.
L'eurodéputé Marc Tarabella accuse Disneyland Paris de modifier ses tarifs en fonction de l'adresse postale du client. — THOMAS SAMSON / AFP

Les parcs d’Euro Disney, situés à l’est de Paris, ont publié mardi soir des chiffres qui laissent entendre que les affaires se portent bien, selon une information publiée par Les Echos ce jeudi.

Le groupe a enregistré un chiffre d’affaires de 360 millions d’euros au troisième trimestre (clos fin juin) et de 951 millions d’euros pour les neuf premiers mois de l’année 2014-2015, soit une hausse de 9 %. Une performance due à l’augmentation de la dépense par visiteur et de la fréquentation dans les parcs à thème et hôtels.

Mickey attire les foules

Les parcs à thème, dont le fameux Walt Disney Studio, ont augmenté leurs recettes, entre mars et juin de 0.6 % sur un an, à 209,9 millions d’euros. En moyenne, cela indique une augmentation de 5 % de la dépense du visiteur. La fréquentation des parcs est, elle aussi, en hausse de 2 %, a précisé Euro Disney, notamment expliquée par d’avantage de clients français et britanniques .

Du côté des nombreux hôtels du parc et de Disney Village, la progression a été de 5.6 % à 141 millions d’euros. Les visiteurs ont dépensé en moyenne 3 % de plus par chambre. Quant au taux d’occupation des hôtels, il a également augmenté de 1.9 point.

Un succès dû aux nouvelles attractions

Avec le plan de refinancement de sa maison mère en 2012, Euro Disney a pu créer de nouvelles attractions, comme Ratatouille née en 2014. Le parc hôtelier a aussi fait peau neuve, à l’image du luxueux hôtel Newport Bay Club. Cinq cent cinquante chambres sur 1.100 ont été rénovées. Une initiative saluée par les clients, traduite par la hausse de 27% du taux de satisfaction, selon une porte-parole d’Euro Disney.

Certaines nouvelles animations, notamment comme « La Reine des Neiges » avec le Frozen Summer commencé le 1er juin, ou la Jedi training Academy du prochain film « Star Wars », ont déjà reçu « un très bon accueil et marchent très bien », a signalé le groupe.

Cette hausse d’activité est cependant « compensée par une hausse des charges d’exploitation », a nuancé Euro Disney, comme l’augmentation des salaires, le développement des activités touristiques ou l’amélioration de l’expérience client.