VIDEO. Paris : L’Ice Bucket Challenge est de retour

SANTE La seconde édition de l’Ice Bucket Challenge débute ce soir à Paris…

Camille Tombret

— 

Ice bucket challenge collectif à Boston le 7 août 2014.
Ice bucket challenge collectif à Boston le 7 août 2014. — Elise Amendola/AP/SIPA

L’Ice Bucket Challenge est bel et bien de retour, l’association ARLSA vous attend dès ce soir jeudi 18 heures place de la République, pour débuter la campagne 2015 en avant-première mondiale. « Les associations internationales ont décidé de relancer le défi tous les étés jusqu’à la guérison », explique Christine Tabuenca, secrétaire générale de l’association.

Vous n’avez pas pu passer à côté de l’Ice Bucket Challenge l’année dernière. Lancé par la fondation ALS américaine, le défi de se renverser un seau de glaçons ou d’eau glacée sur la tête, afin de lutter contre la maladie de Charcot, avait enflammé la toile. Toutes les stars s’étaient prêtées au jeu.

150.000 euros de dons récoltés

Le principe est simple : vous défiez qui vous voulez. Soit la personne relève le défi et verse 10 euros à l’association, soit la personne refuse et doit faire don de 100 euros. « Nous avons deux jours d’avance sur le lancement mondial, mais nous préférons donner le top départ avant que Paris soit désert en août », indique la secrétaire générale d’ARLSA (Association pour la Recherche sur la Sclérose Latérale Amyotrophique et autres maladies du Motoneurone).

L’année dernière, le défi a rapporté 115 millions de dollars. « En France nous avions récolté 150.000 euros en un peu plus d’un mois, généralement on atteint cette somme au bout de quatre mois », se félicite Christine Tabuenca. Une somme qui a permis de financer trois programmes de recherches supplémentaires, un prix pour remercier un jeune chercheur, ainsi qu’une dotation pour un autre jeune chercheur.

Capture d’écran du site de l’ASLA, l’association américaine qui lutte contre la maladie de Charcot montrant l’utilisation des fonds récoltés lors de l’Ice Bucket Challenge. - ALSA

 

Une démarche efficace contre cette maladie neurodégénérative incurable, qui paralyse et tue en moyenne au bout de trois ans. Chaque année, 1.000 nouveaux cas sont détectés en France.

Chacun son seau

« On attend une centaine de personnes. Cette fois-ci, nous avons prévu de la glace pilée, moins douloureux que les glaçons », se réjouit Christine Tabuenca. Et note avec humour qu’il serait préférable éventuellement de ramener son propre seau, de peur qu’il en manque quelques-uns.

L’Ice Bucket Challenge parisien donnera le top départ aux autres villes de France. 50 % des fonds récoltés seront reversés à la recherche et l’autre moitié restante pour l’aide aux malades. « Nous espérons faire aussi bien que l’année dernière pour permettre à la centaine de chercheurs français d’avancer sur la maladie », indique la secrétaire générale.