Flash-Ball: Le Défenseur des droits se saisit du cas de l'ado blessé à Argenteuil

JUSTICE Un jeune garçon de 14 ans a été blessé par le tir d'un policier, dans la nuit du 13 au 14 juillet…

C.T
— 
Un flash-ball le 13 septembre 2011.
Un flash-ball le 13 septembre 2011. — AFP PHOTO POOL BERTRAND GUAY

Jacques Toubon, Défenseur des droits, a décidé d’ouvrir une enquête, ce vendredi, sur l’affaire du mineur blessé par un tir de Flash-Ball, la veille du 14-Juillet à Argenteuil dans le Val-d’Oise. Le jeune garçon de 14 ans, Amine, sortait de la mosquée Al-Ihsan, lorsque celui-ci a été touché par un tir des forces de police.

Suite aux circonstances rapportées par la presse et à la gravité de la blessure du jeune garçon, le Défenseur des droits souhaite faire la lumière sur cette affaire. Un avis a été transmis aujourd’hui au ministre de l’Intérieur, sur l’utilisation de force intermédiaire par les forces de l’ordre, dont le Flash-Ball superpro.