Rumeurs d'action policière contre les SDF

©2007 20 minutes

— 

La fin de la trêve électorale sonnera-t-elle le lancement d'une opération de police contre les tentes où vivent des SDF à Paris ? Médecins du monde (MDM) le craint et a alerté les autorités ce week-end. L'association, qui était la première à avoir distribué des tentes en décembre 2005 et en dénombre aujourd'hui 600, a recueilli plusieurs témoignages de sans-abri sommés de partir sous peine d'être expulsés par la police. Mairie et préfecture ont démenti toute instruction.

« Les gens sont affolés, certains déménagent, et on a retrouvé des tentes brûlées », témoigne la responsable de la mission SDF Paris pour MDM, Graciela Robert. Et de demander « qu'on ne les force pas à quitter leur tente sans solution pérenne ». L'association rappelle aussi que 55 dossiers de relogement sont en cours auprès de la Ddass de Paris, mais que seules deux propositions lui sont parvenues.

Près du canal Saint-Martin, la situation semble s'être enlisée. « J'ai recensé 139 tentes il y a dix jours, et beaucoup de SDF comptent rester durablement. Les associations ont l'air de faire de la surveillance plutôt que du suivi social », raconte Pascal Mollard, un riverain.