Paris: Le procès de «Johnny Depp», le millionnaire du shit, s'ouvre ce mercredi

FAITS DIVERS Après plusieurs années de cavale, Djamel Talhi a en effet été rattrapé, en mai 2014, à Londres...

R.L.

— 

Illustration d'une saisie de haschisch
Illustration d'une saisie de haschisch — DURAND FLORENCE/SIPA

Djamel Talhi, 38 ans, surnommé Johnny Depp, pour ses faux airs de la star, considéré comme appartenant au cercle très restreint des millionnaires du trafic de cannabis, constitué de jeunes issus de cités sensibles parvenus à se hisser en haut de la hiérarchie des trafiquants de haschisch, a fini par « tomber », rapporte le Parisien. Son procès s’ouvre ce mercredi à Paris en compagnie de onze autres prévenus.

Une tonne de résine de cannabis

Après plusieurs années de cavale, Djamel Talhi a en effet été rattrapé, en mai 2014, à Londres. Il est soupçonné d’avoir mis en place une importante filière de vente de haschisch depuis le Maroc, pays où il s’était réfugié après une précédente condamnation, en 2007, à neuf ans de prison pour trafic de drogue, sa ville natale, rappelle le quotidien.

Selon les informations du Parisien, les enquêteurs de l’OCRTIS avaient ensuite retrouvé sa trace, en mai 2012, au cours de la saisie d’un peu plus d’une tonne de résine de cannabis dans une villa à Malaga, tandis que plus d’un million d’euros était saisi aux domiciles de deux complices de cette filière en France.