A Paris, soirée d’inquiétude pour la gauche

LEGISLATIVES A gauche, aucun membre du camp Delanoë ne l’a emporté dès le premier tour...

Magali Gruet

— 

L’UMP avait plutôt le sourire dimanche à l’Hôtel de Ville au fur et à mesure que les résultats tombaient. Vers 22 h, les dirigeants du parti de Nicolas Sarkozy étaient certains que cinq de leurs candidats l’avaient emporté dès le 1er tour : Claude Goasguen, Bernard Debré, Pierre Lellouche, Françoise de Panafieu et Martine Aurillac.

A gauche, aucun membre du camp Delanoë ne l’a emporté dès le premier tour. Tony Dreyfus (PS, 36,3 %) devance Lynda Asmani (29 %) dans la 5e.


Discours de Delanoe 1er tour législatives
envoyé par panamorama

Mais dans la 8e, Arno Klarsfeld et Sandrine Mazetier paraissaient au coude à coude, avec une petite longueur d’avance pour le candidat de l’UMP. Jean Tiberi (UMP, 43,3 %) devançait Lyne Cohen Solal (PS, 27,7 %) dans la 2e et Jean-François Lamour (UMP, 36,6 %) Anne Hidalgo, (PS, 28,2 %) dans la 13e.

Sandrine Mazetier réagit suite au 1er tour
envoyé par panamorama

Du côté des Verts, l’inquiétude montait, notamment dans la 1re circonscription, où Jean-François Legaret (UMP) faisait la course en tête avec 39,7 % des suffrages contre 37,1 % seulement à la candidate Verte sortante, Martine Billard. Son camarade Yves Cochet, dans la 11e, devançait lui, d’une courte tête, Nicole Guedj (UMP), avec 35,8 % contre 34 %, et 18,4 % pour Marielle de Sarnez (MoDem). « La gauche a fait l’erreur de faire compagne contre Nicolas Sarkozy et non pour des projets », taclait Françoise de Panafieu.

Denis Baupin réagit aux élections législatives
envoyé par panamorama

Dans la 21e circonscription, déchirée entre la candidate investie par le PS et le député socialiste sortant et dissident, l’UMP Raoul Delamare en profitait pour passer en tête.