Paris: Bientôt la fin de la grève dans les piscines et les stades

SOCIAL Les agents de la Direction de la jeunesse et des sports (DJS) sont convoqués ce mercredi en assemblée générale pour signer le protocole de sortie du conflit...

R.L.

— 

Illustration d'une piscine municipale.
Illustration d'une piscine municipale. — DESSONS/JDD/SIPA

Selon les informations du Parisien, la grève dans les piscines et les stades parisiens ne devrait bientôt plus être qu’un mauvais souvenir. Les agents de la Direction de la jeunesse et des sports (DJS) sont en effet convoqués aujourd’hui en assemblée générale à la Bourse du travail (10e arrondissement) pour signer le protocole de sortie du conflit.

A lire aussi : Des clubs « au bord du dépôt de bilan »

Une rallonge de 30 euros

« J’espère que la sortie de la grève va être votée, car nous n’avons pas d’autre issue », explique au quotidien, William Bouffé, le porte-parole de l’intersyndicale CGT, FO, Supap-FSU et SUD. Déclenché en février 2014, dans le cadre d’une renégociation de la prime dominicale, ce mouvement est le plus long que la Mairie de Paris ait jamais connu.

Pour les convaincre de mettre fin au conflit, la Ville a consenti une nouvelle avancée en proposant, en plus de la prime de 45 euros mensuelle qu’ils touchaient jusqu’à présent, une rallonge de 30 euros, assortie d’un an de rétroactivité, rapporte le Parisien. Au départ, l’intersyndicale réclamait une prime de 180 euros par mois, puis de 1.000 euros par an.