Paris: Réfugiés du quai d'Austerlitz, l'autre campement en sursis

SOCIETE Une centaine de personnes vivent depuis plusieurs mois sous la Cité de la mode...

F.P et R.L.

— 

Une centaine de migrants sont installés depuis plusieurs mois sous la Cité de la mode
Une centaine de migrants sont installés depuis plusieurs mois sous la Cité de la mode — SIPA PRESS

Une vaste opération de police a eu lieu mardi matin pour évacuer le campement de La Chapelle à Paris, où plus de 350 migrants étaient installés sous le métro aérien. Si c’était le plus visible de la capitale, il existe un autre camp de réfugiés sur les quais d’Austerlitz dans le XIIIeme arrondissement.

Migrants : La police évacue le campement de La Chapelle, à Paris

Port de Paris a déjà saisi la justice

En effet, sous la Cité de la mode, une centaine de personnes en provenance majoritairement du Soudan et d’Érythrée, vivent depuis plusieurs mois dans des conditions de grande précarité, rapporte Paris Mag.

Selon le Parisien, si ce site pose moins de problèmes sanitaires que celui qui vient d’être démantelé, il pourrait prochainement connaître le même sort. A la différence du camp du boulevard de la Chapelle, celui du quai d’Austerlitz n’est pas sur le domaine public mais sur une propriété privée. Selon les informations du quotidien, le propriétaire, Port de Paris, a déjà saisi la justice, qui a autorisé l’expulsion des migrants et le recours à la force publique. Le préfet de police, Bernard Boucault, a indiqué hier que l’intervention pourrait intervenir dans les prochains jours.

Mais de son côté, France-Terre d'Asile, contactée par 20 Minutes, assure que « l’évacuation n’est pas pour cette semaine et sans doute pas pour la semaine prochaine ». « Il faut nous laisser le temps de digérer la première », ajoute l’association.