Seine-et-Marne: Dix suspects interpellés pour un trafic de voitures volées

FAITS DIVERS Les moteurs d'origine étaient remplacés par d'autres issus d'épaves afin d'empêcher l'identification...

Christophe Quelais

— 

Illustration de la gendarmerie motorisée.
Illustration de la gendarmerie motorisée. — Xavier Vila / SIPA

Les véhicules volés étaient revendus sur Internet avec des plaques falsifiées. Dix personnes ont été interpellées ce mardi par la gendarmerie de Meaux (Seine-et-Marne), dans le cadre de l’enquête sur ce trafic, a annoncé la gendarmerie. Les dix suspects, qui seraient issus de la communauté des gens du voyage, ont été interpellés après la découverte de « 16 véhicules trafiqués », ainsi que « trois moteurs volés et une carte électronique de démarrage ».

A ce jour 39 véhicules volés ont été identifiés. « Au besoin, les mis en cause travaillent sur les moteurs (d') épaves, et les insèrent dans les carcasses des véhicules volés afin de faire disparaître toute trace d’identification présente sur les moteurs » des voitures dérobées, relate le communiqué de la gendarmerie.

Des armes et de la drogue saisies

Lors des saisies, les gendarmes ont également trouvé un fusil à pompe, un fusil de chasse, 2,5 kg de résine de cannabis conditionnés, environ 27 000 euros en liquide et un véhicule Citroën C5 récemment volé ainsi qu’une dépanneuse ayant servi pour le vol.

Le parquet de Meaux n’a, pour l’heure, pas souhaité donner plus de détails concernant l’enquête en cours.