Ile-de-France: Des disparités de niveau de vie fortes à Paris et dans les Hauts-de-Seine

SOCIAL En Ile-de-France, le niveau de vie médian est le plus élevé de métropole, selon une étude de l'Insee publiée ce mardi...

R.L. avec AFP

— 

Le moral des industriels français a enregistré un très léger mieux en décembre, mais reste proche de ses plus bas niveaux depuis 2009, a annoncé vendredi l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee)
Le moral des industriels français a enregistré un très léger mieux en décembre, mais reste proche de ses plus bas niveaux depuis 2009, a annoncé vendredi l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) — Philippe Huguen afp.com

Selon une étude de l’Insee publiée ce mardi, les inégalités de niveaux de vie sont les plus prononcées à Paris, dans les Hauts-de-Seine et en Haute-Savoie, du fait d’un niveau de vie particulièrement élevé de la population aisée qui y habite.

1 % de personnes à 177.700 euros par an

En effet, à Paris, le niveau de vie des 1 % de personnes les plus riches se situe ainsi à plus de 177.700 euros par an, tandis que le niveau de vie médian des personnes vivant sous le seuil de pauvreté est de 8.620 euros par an, relève l’Insee.

Globalement, en Ile-de-France, le niveau de vie médian est le plus élevé de métropole. Néanmoins, la région est également celle qui concentre les plus fortes disparités de niveaux de vie: le niveau de vie au-dessus duquel se situent les 10 % de ménages les plus aisés est cinq fois supérieur à celui au-dessous duquel se trouvent les 10 % les plus modestes.

Ces inégalités se concentrent au cœur de la région. En grande couronne, les disparités de revenus sont atténuées et les taux de pauvreté sont majoritairement plus faibles que dans la région, note l’étude.