Paris: La Mairie retoque le projet d'NKM pour l'aménagement des berges de la rive droite

URBANISME Nathalie Kosciusko-Morizet a présenté la semaine dernière son projet alternatif d’aménagement des voies sur berges et des quais rive droite...

R.L.

— 

Jean-François Legaret, Nathalie Kosciusko-Morizet et Valérie Montandon
Jean-François Legaret, Nathalie Kosciusko-Morizet et Valérie Montandon — R.LESCURIEUX

Un projet tué dans l’œuf. Ce mercredi au Conseil de Paris, Anne Hidalgo a refusé de soumettre les propositions de sa rivale NKM aux Parisiens lors de la concertation qui se tiendra cet été sur le projet de piétonnisation de la rive droite, relate le Parisien.

« Votre projet oublie le lien avec la Seine »

Deux semaines après la présentation d’Anne Hidalgo de « l’acte II de la reconquête des voies sur berge » dans les 1er et 4e arrondissements, Nathalie Kosciusko-Morizet présidente du groupe UMP au Conseil de Paris, Jean-François Legaret, maire du 1er, Valérie Montandon et Vincent Roger, chefs de file de la droite dans les 12e et 4e, avait dévoilé leur propre projet d’aménagement. Un programme « ambitieux qui ne se fait pas en six mois », assuraient-ils lors d’une conférence de presse.

NKM dévoile un projet alternatif pour l’aménagement des berges de la rive droite

Estimé à 60 millions d’euros étalés sur dix ans, contre 8 millions pour le projet de la Mairie, le programme de l’opposition prévoyait notamment le réaménagement des quais du Louvre, de la Mégisserie ou encore de Gesvres, en plus de la construction d’une piscine et du réaménagement de la place de l’Hôtel de Ville. Tout en interdisant la circulation tantôt sur les quais hauts, tantôt sur les quais bas.

« Votre projet oublie le lien avec la Seine : il maintient une autoroute urbaine au bord de l’eau », a déclaré Christophe Najdovski, adjoint à la mairie en charge des transports.