Paris : Le gouvernement entérine la nomination d'Elisabeth Borne à la tête de la RATP

TRANSPORT Elisabeth Borne affiche l'ambition de faire de la RATP une «référence en termes de mobilité durable»…

20 Minutes avec AFP

— 

Elisabeth Borne, photographiée le 12 mai 2015 après sa nomination au poste de PDG de la RATP
Elisabeth Borne, photographiée le 12 mai 2015 après sa nomination au poste de PDG de la RATP — ERIC FEFERBERG AFP

Le Conseil des ministres a entériné mercredi la nomination de l’ingénieure Elisabeth Borne, 54 ans, à la tête de la RATP pour succéder à Pierre Mongin qui a rejoint Engie (ex-GDF Suez). Le compte-rendu officiel de cette nomination est disponible sur le site de l’Elysée. Le 13 mai, le parlement avait donné son feu vert à cette nomination qui devient effective après son annonce en conseil des ministres.

Lors de son audition en commission à l’Assemblée nationale, Elisabeth Borne avait dit avoir l’ambition de faire de la RATP une « référence en termes de mobilité durable ». « Cet enjeu s’impose d’autant plus que la France, qui accueillera la conférence Paris climat en décembre prochain, se doit d’être exemplaire sur ce sujet », avait ajouté Elisabeth Borne, celle qui était la candidate du gouvernement pour prendre la tête de la RATP.

Ex-directrice de cabinet de Ségolène Royal au ministère de l’Ecologie et de l’Energie

En évoquant son parcours professionnel (administrations centrales, cabinets ministériels, mairie de Paris et SNCF), Elisabeth Borne avait aussi donné des gages en termes de relations avec les 55.000 salariés de la RATP, « une entreprise que je sais très attachée comme je le suis moi-même aux valeurs du service public », en assurant que « la qualité du dialogue social est un préalable à la réussite de l’entreprise ». Elle était jusqu’à présent directrice de cabinet de Ségolène Royal au ministère de l’Ecologie et de l’Energie.