Paris: La pollution est aussi dans le métro

SANTE L’air du métro parisien est beaucoup plus pollué que celui aux abords du périphérique…

P.P.
— 
Le taux de particules fines est largement au-dessus de la moyenne dans le métro.
Le taux de particules fines est largement au-dessus de la moyenne dans le métro. — MEIGNEUX/SIPA

L’air du métro parisien n’est pas si pur qu’il en a l’air… En station, on trouve 75 microgrammes/m3 de particules fines, révèle ce lundi BFMTV. Un taux élevé quand la norme française est fixée à 50 microgrammes/m3, à ne pas dépasser plus de 35 jours par an. Mais ce taux de particules fines peut atteindre des pics beaucoup plus importants : jusqu’à 370 microgrammes/m3 pendant une heure, selon le site de la RATP.

La faute au freinage

Ces chiffres sont inférieurs aux abords du périphérique parisien. D’après les tests effectués pour BFMTV, les particules fines ne dépassent pas les 20 microgrammes/m3 à côté de la circulation.

Si le métro est si pollué, c’est à cause du freinage des trains et des travaux du réseau souterrain. Inquiétant pour les passagers, mais surtout pour les agents de la RATP. Avec le renouvellement des rames d’ici quinze ans, le freinage électrique, déjà installé sur certaines, devrait limiter cette pollution invisible.