Château Rouge veut changer d'image

©2007 20 minutes

— 

Le quartier Château Rouge (18e) fait peau neuve. Dans un périmètre allant du boulevard Barbès au square Léon, les transformations sont importantes. Le square Léon, inauguré hier, a été totalement repensé et s'est agrandi vers le sud, annexant une partie du trottoir de la rue Polonceau. Des aires de jeux ont été conçues et de nombreux arbres ont été plantés pour en faire un lieu convivial. La physionomie du boulevard Barbès a, elle aussi, été modifiée. Les trottoirs ont été élargis avec la mise en place d'une piste cyclable, des couloirs de bus ont vu le jour et des aires de livraison ont été créées. Le mot d'ordre : priorité aux piétons, aux bus et aux vélos. Tant pis pour les voitures.

Ce nouvel espace de promenade, les habitants du quartier doivent encore se l'approprier. Pour Tino, bijoutier, le changement le plus flagrant pour l'instant est la « diminution du bruit ». « Les boutiques sont mises en valeur et il y a plus de passants maintenant », ajoute-t-il. Même constat pour Marie, 29 ans, qui fréquente le quartier depuis de nombreuses années : « Avant, on évitait de se promener. Maintenant, c'est plus agréable. »

Dans le domaine de l'innovation, un banc wi-fi - une première à Paris -, a été installé hier à la sortie du métro Château-Rouge. Une « bonne idée » selon Espérance, 20 ans, qui pointe toutefois le danger de « se faire voler son ordinateur », dans un quartier où les chiffres de la délinquance sont toujours importants.

La mairie compte sur le civisme de chacun pour conserver les lieux en bon état. Des affiches avec l'inscription « Ce boulevard est le vôtre, respectez-le » ont été installées à cet effet le long du boulevard Barbès.

plan Ce projet s'inscrit dans le vaste plan de rénovation lancé en 2001 : éradication des logements insalubres, mise en place de correspondants de nuit, rénovation de certaines rues et de la station Barbès. Un centre musical est également en cours de construction rue de Fleury et doit ouvrir ses portes en janvier 2008. Ce lieu sera dédié aux musiques actuelles avec un studio d'enregistrement, sept studios de répétitions et une salle de spectacle de 280 places.