Saint-Ouen: Des mesures «puissantes» contre le trafic de drogue

TRAFIC Dimanche, des habitants de cette banlieue au nord de Paris ont manifesté contre les violences liées au trafic de drogue…

Fabrice Pouliquen

— 

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, le 17 avril 2015 à Créteil.
Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, le 17 avril 2015 à Créteil. — REVELLI-BEAUMONT/SIPA

Le ministre de l'Intérieur va annoncer «dans le courant de la semaine» des mesures «extrêmement puissantes» pour «lutter contre ceux qui organisent le trafic» de drogues et «ceux qui s'approvisionnent» à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), a-t-il déclaré ce lundi sur RTL. Bernard Cazeneuve souhaite notamment «taper les consommateurs qui viennent s'approvisionner à Saint-Ouen», ville située aux portes de Paris où des habitants excédés ont manifesté la veille.

Saint-Ouen: «Un supermarché de la drogue à neuf stations de l'Elysée»

Un renforcement de la vidéosurveillance

«Je vais prendre un ensemble de mesures dès cette semaine, ce seront des mesures extrêmement puissantes», a affirmé le ministre, tout en rappelant que «le nombre de saisies n'a cessé d'augmenter au cours des dernières années». Parmi les mesures envisagées, un renforcement de la «vidéosurveillance» et un travail plus étroit «entre la police municipale et la police nationale» pour lutter contre le trafic de drogues dans cette commune au nord de Paris. Il faut «articuler l'action des forces de police et des autres administrations qui ne dépendent pas de moi, notamment les douanes», a-t-il ajouté.

Dimanche, une centaine d'habitants s'étaient réunis à l'appel d'un collectif de mères de famille pour dire «stop» à la violence, découlant du trafic de drogues dans la commune où les dealers, armés, se livrent à une véritable guerre pour tenir leur terrain. Fin avril, une nouvelle fusillade à l'arme automatique avait fait trois blessés, des acheteurs présumés.