Paris: Le périphérique s’offre deux nouveaux radars

Circulation Deux radars temporaires ont été installés pour ralentir la circulation sur la zone de travaux entre l’A4 et l’A6b.

P.P.

— 

Illustration d'un radar automatique.
Illustration d'un radar automatique. — F. Elsner / 20 Minutes

Il y a désormais 18 radars sur le périphérique parisien. Les abords de la sortie du quai d’Ivry (13e) se sont dotés de deux nouveaux boîtiers, un dans chaque sens de circulation, rapporte Le Parisien ce mercredi. Des équipements qui devraient rapporter dès leur mise en route, dans les prochaines semaines. Ils sont en effet situés aux alentours du chantier de restructuration de l’échangeur du quai d’Ivry, où la limitation de vitesse est de 50 km/h au lieu de 70 km/h.

Ces radars automatiques sont temporaires, comme l’explique une source policière au Parisien. Ils devraient disparaître à la fin des travaux, prévue en 2020. D’ici là, ils pourraient concurrencer le boîtier le plus productif des 35 kilomètres de périphérique, celui de la porte de Clignancourt (18e) qui s’est déclenché 102.000 fois en 2014.

Personne n’y échappera

Ni automobilistes, ni motards ne seront épargnés par ces équipements. Les radars sont placés de manière à photographier les véhicules par l’arrière, les deux-roues n’ayant pas de plaque d’immatriculation à l’avant. A la sortie du pont qui traverse la Seine dans le sens intérieur et au milieu du pont au-dessus du faisceau ferrovière dans l’autre sens, il faudra donc lever le pied pour éviter amendes et retraits de points.