Paris: La police fixe ses priorités pour 2015

DELINQUANCE La lutte contre le terrorisme figure forcément dans cette feuille de route…

Fabrice Pouliquen

— 

Illustration police/Credit:ELSNER FABRICE/SIPA
Illustration police/Credit:ELSNER FABRICE/SIPA — SIPA

Les nouvelles priorités de la police parisienne sont connues. Bernard Boucault, le préfet de police, les a dévoilées jeudi après-midi en compagnie du procureur de la république François Molins. Forcément, il sera question d’antiterrorisme.

Menace d’attentats à Paris: «Il n'y a pas de réserve d’hommes magique pour protéger toutes les églises»

Renforcer la lutte contre le terrorisme

«L’année 2015 est consacrée à la protection accrue des populations dans le cadre du plan Vigipirate, rappelle Bernard Boucault. Les policiers parisiens ont aussi été appelés à réagir avec la plus grande fermeté  à l’expression de toute forme d’intolérance et de racisme et à porter leur attention sur les signes de radicalisation.» Une cellule de prévention de la radicalisation et d’accompagnement des familles a été mise en place à la préfecture de police de Paris. «En dix mois, 122 cas parisiens de suspicions de radicalisation ont été dénombrés. Tous ont été examinés et 31 ont fait l’objet d’un examen qui a débouché par un certain nombre d’accompagnements», précise Bernard Boucault.

Le plan de protection des touristes dévoilés dans les prochains jours

Sur la délinquance plus classiques, la feuille de route pour 2015 cible l’amélioration de l’efficacité policière dans les trois zones de sécurité prioritaires de la capitale, la lutte contre les cambriolages, la protection des touristes (le plan pour l’été 2016 sera présenté dans les prochains jours), les vols et le recel de véhicules et de pièces de détachées ou encore les vols de chaîne de cou et de montres de luxe.

«L’accent sera mis aussi sur les vols à la fausse qualité [ou vols par ruse] dont sont victimes les personnes âgées», complète Bernard Boucault. Ces faits sont en recrudescence en 2014. Cette semaine encore, une personne de 101 ans en a été la victime. Un plan de lutte va se mettre en œuvre cette année. Il s’appuiera autant sur la prévention que sur des mesures répressives.»