Ile-de-France: Portrait robot de la poubelle francilienne

ENVIRONNEMENT A l’occasion de la publication de la dernière enquête de l’Ordif sur la production de déchets en Ile-de-France, «20 Minutes» fait vos poubelles…

Romain Lescurieux

— 

Une poubelle. (Illustration)
Une poubelle. (Illustration) — G . VARELA / 20 MINUTES

Les Franciliens jettent moins. Selon les derniers chiffres publiés par l’Observatoire, un ménage de la région parisienne a produit en 2013, 462 kg de déchets. C’est 11 kilos en moins qu’en 2012 et 45 kilos en moins depuis 2000. Mais à quoi ressemblent les poubelles? Et comment se répartissent ces 462 kilos de déchets?

«Crise économique», «changement de comportement», les Franciliens jettent moins. Lire l'article

295 kilos d’ordures ménagères résiduelles

C’est la poubelle «standard» qui comprend les ordures ménagères résiduelles, produites quotidiennement: Le non recyclable, les restes de repas ou encore le textile sanitaires. Mais grâce à un meilleur tri et une tendance croissante au composte et à l’anti-gaspillage, cette poubelle se remplit moins d’année en année, au profit des poubelles destinées au recyclage.

34 kilos d’emballages et papiers graphiques

Emballage papiers et cartons… Dans cette partie de la poubelle, l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) juge nécessaire d'améliorer la collecte et d'augmenter la capacité des centres de tri pour atteindre l'objectif de 60% de déchets recyclés en 2025.

20 kilos de verre

Selon Verre Avenir - département Communication de la Chambre Syndicale des Verreries Mécaniques de France - le taux de recyclage du verre en France est de 75% soit plus de 7 bouteilles sur 10. Plus de 2 millions de tonnes de verre ont été collectées en 2013 et 100 % du verre collecté en France est recyclé.

45 kilos d’encombrants et de déchets verts hors déchèteries et 66 kilos jetés dans les déchèteries

Vieux meubles, électroménagers cassés, gravas, déchets verts… L’Ordif constate qu’en Ile-de-France, les apports en déchèteries sont globalement plus élevés en grande couronne (111 kilos par habitant en moyenne) qu’en zone centrale -Paris et petite couronne- (31 kilos par habitant).

2 kilos de biodéchets et d’autres collectes spécifiques

De plus en plus valorisé, le biodéchet est désormais massivement composté. Ce résidu composé de matières organiques est dégradé par les micro-organismes pour lesquels elles représentent une source d'alimentation.