Annulation du retrait des badges de sept employés de Roissy

©2007 20 minutes

— 

Machine arrière. La préfecture de Seine-Saint-Denis est revenue hier sur sa décision de retirer les badges de sept employés de Roissy, qui avaient introduit un référé devant la justice administrative pour obtenir cette annulation. Mais cette décision n'implique pas pour autant que les employés récupéreront leurs badges, puisque la plupart ne sont plus valables.

Entre mai 2005 et novembre 2006, la préfecture avait retiré leurs badges à 72 employés de la plate-forme aéroportuaire pour des raisons de sûreté liées à des risques terroristes. Sept d'entre eux avaient introduit un référé devant le tribunal administratif de Cergy. Mais le tribunal ne pourra pas statuer, « puisque la décision attaquée a été retirée », explique l'avocate de certains employés concernés, Hélène Masse-Dessen.

Parmi les sept employés débadgés, plusieurs ont fait l'objet d'une procédure de licenciement. Comme Hervé Bataille, agent de sûreté, débadgé parce que l'Unité de coordination de lutte antiterroriste l'avait présenté comme un membre du mouvement islamiste missionnaire Tabligh.