Dalida et Paris, une histoire d'amours

©2007 20 minutes

— 

Vingt ans après sa disparition, le 3 mai 1987, Dalida est mise à l'honneur par la Mairie de Paris, qui lui consacre pour la première fois une exposition, à partir d'aujourd'hui. L'occasion de mettre en lumière cette relation presque charnelle entre la chanteuse et la capitale. Car Paris est la ville qui a accueilli la jeune Yolanda Gigliotti en 1954. « J'ai toujours rêvé de Paris, car je crois que Paris, c'est la ville où l'on peut devenir quelqu'un », confiait l'artiste en 1958. Une ville où elle s'est liée d'une grande amitié avec un jeune élu socialiste, l'un de ses voisins à Montmartre, Bertrand Delanoë, le désormais maire de Paris, qui a largement porté ce projet.

L'exposition retrace les différentes facettes de la vie de la chanteuse : son enfance égyptienne, son installation à Montmartre, ses succès à l'Olympia et les hommes de sa vie. Orlando, le frère de la chanteuse et son producteur, a ouvert ses cartons pour faire découvrir au public quelques secrets de l'artiste. On y apprend par exemple que Dalida a envisagé un temps de s'installer à Neuilly (Hauts-de-Seine), mais qu'elle a finalement préféré rester dans son quartier parisien. On y découvre également les messages envoyés par différentes personnalités qui l'ont connue, comme ce mot de Nicolas Sarkozy, alors maire de Neuilly, ou celui du général de Gaulle. Et une lettre pleine de tendresse de Bertrand Delanoë, ainsi qu'une photo des deux intimes, prise au moment de la victoire de l'homme politique aux élections législatives de 1981.

Une exposition intimiste, en somme. « Une façon de lui dire « merci, et plus encore « nous t'aimons », comme le préface le maire de Paris dans le catalogue.

parcours Au premier étage, des vitrines se succèdent pour illustrer chaque étape de la vie de Dalida à travers ses effets personnels, comme les photos de son enfance. La visite se poursuit par la découverte de ses tenues de scène restées intactes. Trois cabines ont été conçues pour permettre au visiteur de participer à un karaoké. La dernière partie est consacrée à Dalida l'actrice, avec la présentation d'images inédites.