Paris: Les soutiens-gorge s’envoient en l’air contre le cancer

SANTE Ce dimanche, l’association Pink Bra Bazaar organise une mobilisation contre le cancer du sein…

Audrey Chauvet
— 
Lancer de soutiens-gorge au Trocadéro, à Paris, en 2014.
Lancer de soutiens-gorge au Trocadéro, à Paris, en 2014. — Pascal Brizard

Mesdames, prenez vos seins en main. L’association Pink Bra Bazaar, dédiée à l’éducation à la santé du sein et au soutien aux femmes atteintes d’un cancer du sein, organise ce dimanche à Paris un grand lancer de soutiens-gorges pour encourager les femmes à renouer le contact avec leur poitrine. A 15h, toutes les femmes (et les hommes) armés d’un soutien-gorge se rejoindront au Trocadéro pour un lancer de soutifs festif.



Autopalpation sur l'air de I love my boobs

Julia Palombe, ambassadrice de Pink Bra Bazaar, est chargée de chauffer le Trocadéro avant le grand lancer de bonnets. Sur l’air de sa chanson I love my boobs, elle entraînera une troupe de danseuses dans une chorégraphie particulière. «Nous allons faire passer les gestes de l’autopalpation des seins dans la chorégraphie, mais de façon très simple, comme une Macarena, pour que ce soit accessible à tout le monde», explique Julia Palombe.

 

Le nouveau titre de Julia Palombe "I love my boobs", en écoute intégrale sur Soundcloud! Bénéfices reversés au... http://t.co/wKy5YIpuDu
— Julia Palombe (@JuliaPalombe) March 24, 2015

 

Les spectateurs pourront se joindre à la danse ou reprendre en cœur le refrain avant de lancer un soutien-gorge en signe de soutien à l’association Pink Bra Bazaar. Des ateliers permettront aussi d’apprendre à recycler ses vieux soutiens-gorge en porte-monnaie ou masque de nuit, comme le propose le livre L’Atelier créatif des soutifs, de Kathryn Kemp-Griffin, présidente du Pink Bra Bazaar. Publié par Larousse, tous les droits d’auteur de ce livre sont intégralement reversés à l’association.

Un après-midi sous le signe des nénés, donc, mais n’espérez pas vous rincer l’œil. «On ne peut pas se dénuder en plein après-midi au Trocadéro!, sourit Julia Palombe. Les danseuses auront des soutiens-gorge par-dessus leur tenue pour pouvoir les lancer, et les spectateurs sont invités à venir avec un soutif dans leur poche.» Ce qui n’empêche pas les messieurs «qui se sentent concernés par le cancer du sein pour les femmes qui les entourent» de venir participer à la grande fête.