RER E: Le projet Eole promet un vent de nouveauté

TRANSPORT L’actuelle ligne du RER E sera prolongée de 55 km entre les gares de Saint-Lazare et Mantes-la-Jolie (Yvelines). Les travaux démarrent dans les prochaines semaines…

Fabrice Pouliquen

— 

Illustration du RER.
Illustration du RER. — VALINCO/SIPA

«On en parle assez peu, mais c’est peut-être le projet le plus structurant des cinq prochaines années en Île-de-France », commence Alain Krakovitch, directeur général Transilien à la SNCF. Ce projet c’est Eole, le prolongement vers l’ouest du RER E qui relie actuellement Haussman-Saint-Lazare, au cœur de Paris, à Chelles et Tournan (Seine-et-Marne).

620.000 voyageurs par jour attendus à terme

Cette ligne du RER E sera prolongée de 55 km entre les gares de Saint-Lazare et Mantes-la-Jolie (Yvelines) et nécessite la création de trois nouvelles gares: Porte-Maillot, La Défense et Nanterre-La Folie. La mise en service se fera à partir de 2020 et sera complète en 2022. «Ce prolongement offrira une nouvelle liaison est-ouest qui permettra de désengorger les RER A, B et D, d’améliorer la régularité des trains vers l’ouest francilien ou encore des interconnexions avec les futures lignes de métro du Grand Paris Express», poursuit Alain Krakovitch, ce mercredi lors d’un point presse sur ce chantier. 

En heure de pointe, les trains se succèderont en gare toutes les 108 secondes, un record en Ile-de-France que la SNCF prévoit d'atteindre grace en partie au nouveau système d'exploitation Nexteo, qui permettra de faire rouler sur une même ligne plus de trains et plus rapidement. A terme, 620.000 voyageurs seront attendus chaque jour par la SNCF sur cette nouvelle ligne RER.

Un chantier créateur d'emplois

Le coût total du projet est estimé 3,5 milliards d’euros, hors matériel. Un budget que la SNCF n’a pas encore complètement bouclé. Mais les travaux sont d’ores et déjà programmés. Ils démarrent fin 2015 pour les constructions des nouvelles gares Porte-Maillot et de La Défense et pour le creusement d’un tunnel entre Saint-Lazare et Courbevoie. Il faudra aussi réaménager la ligne et les gares  entre Nanterre et Mantes-La-Jolie. «On commencera à la fin du printemps avec la gare de Mantes-la-Jolie, indique Xavier Gruz, responsable projet Eole à la SNCF. Le chantier assurera 30.000 emplois direct pendant sept ans et environ 80.000 en ajoutant les emplois indirects.»