RATP: Une année 2014 «record» en termes d’investissements

TRANSPORTS Le groupe a présenté ce lundi des résultats annuels positifs…

R.L.

— 

Les nouvelles rames du tramway 7.
Les nouvelles rames du tramway 7. — DR

«Malgré un contexte économique difficile, l’année 2014 a été particulièrement dynamique». Pierre Mongin, le président de la RATP, a résumé ainsi les résultats annuels qu'il présentait ce lundi. En effet, l'an passé, le groupe a enregistré une croissance de 3% de son chiffre d'affaires (+3,4% en tenant compte de la nouvelle norme comptable en vigueur) qui s'élève à 5,3 milliards d'euros, et dont 17,4% proviennent des filiales, RATP Dev, Systra ou encore OpenTour.

Toutefois, au terme de 2014, le groupe voit son résultat d'exploitation baisser de 1,9%, à 516 millions d'euros, en raison notamment de «l'accroissement du poids des amortissements liés aux investissements très soutenus» en Ile-de-France. Ils ont atteint cette année le «niveau record» de 1,6 milliard d'euros, a détaillé l’entreprise. Des sommes qui ont été réparties dans la rénovation, la modernisation ou encore l'accroissement de la capacité de transport…

RATP: Petite hausse du bénéfice net en 2014, résultats tirés par l'étranger

Ainsi, 470 millions d’euros ont été consacrés à ce dernier domaine en Ile-de-France, pour le métro mais surtout pour le tramway. «Ces investissements ont permis au réseau du tramway francilien d’atteindre les 100 km avec les mises en service des lignes T6 et T8», mentionne un communiqué qui relève également les travaux de prolongements des lignes 4 (Bagneux), 12 (Mairie d’Aubervilliers) et 14 (Mairie de Saint-Ouen).

La RATP se félicite sur cette même année du renouvellement et la rénovation du matériel roulant pour lesquels 526 millions d'euros ont été investis. «L’année 2014 a été marquée l’arrivée des premiers bus hybrides» tandis que «la poursuite du déploiement du matériel à deux niveaux sur le RER A, doit permettre à terme d’offrir 30% de capacité supplémentaire sur la ligne», note le groupe.

Station RER: Auber, pourquoi es-tu si sale?

Enfin, la RATP a investi 584 millions d’euros pour la modernisation des infrastructures et équipements existants. Notamment pour le déploiement de la 3G/4G qui représente «un impact financier assez lourd», affirme Pierre Mongin. Ou encore pour l’entretien des voies et des équipements de sécurité. Mais pour le groupe, les résultats de ces efforts financiers se font sentir.

«Des défis restent à relever»

«La politique volontariste en matière d’investissements a contribué à une amélioration sensible de la qualité de service sur les réseaux, constatée par plusieurs indicateurs Stif (Syndicat des transports d’Ile-de-France). Pour le métro, 12 lignes sur 14 dépassent l’objectif de production aux heures de pointes. Sur la ligne B du RER, la régularité a progressé de cinq points», indique l’entreprise.

Ile-de-France: «Des lignes restent en difficulté», reconnaît Jean-Paul Huchon

La RATP estime toutefois que des «défis restent à relever». Notamment en ce qui concerne l’information voyageurs en situation perturbée imprévue ou la régularité sur le RER A.