Paris: Zoom sur trois entreprises franciliennes axées sur l’économie circulaire

ECONOMIE Anne Hidalgo et Antoinette Gulh en charge de l'économie sociale et solidaire et de l'innovation lancent ce mercredi les Etats Généraux de l’économie circulaire…

Romain Lescurieux

— 

Des femmes travaillent, le 24 février 2010, à Chanteloup-les-Vignes, dans les Yvelines, au centre de tri et de recyclage de vêtements de l'association Le Relais
Des femmes travaillent, le 24 février 2010, à Chanteloup-les-Vignes, dans les Yvelines, au centre de tri et de recyclage de vêtements de l'association Le Relais — Patrick Kovarik AFP

Le grand rendez-vous. Alors que la maire de Paris, Anne Hidalgo et Antoinette Guhl en charge de l'économie sociale et solidaire et de l'innovation, lancent ce 11 mars les Etats généraux de l'économie circulaire - dont les principales propositions seront dévoilées dans six mois, les 14, 15 et 16 septembre - 20 Minutes s’est penché sur trois entreprises franciliennes qui se sont déjà axées sur le créneau.

>> Conférence climat 2015: Paris va accueillir, mais compte bien aussi agir

Béton de chiffon

«En tant que designer, recycler est un vrai terrain de jeu, plutôt que de rajouter. D’autant que c’est l’enjeu de demain», affirme Amandine Langlois, 26 ans, chef du projet Béton de chiffon. Ce concept a été développé en 2013 par le Collectif Prémices, une start-up incubée aux Ateliers de Paris, dans le XIe arrondissement. Grâce à des fibres de textiles recyclés et revalorisés, ils fabriquent un revêtement mural, correcteur acoustique et décoratif. Le tout avec un aspect «minéral proche du béton, mais en restant souple», précise la jeune fille.

UPcycle

De la machine à café à la culture des champignons, il n’y a qu’un pas. Cédric Péchard a créé Upcylce, entreprise francilienne qui fabrique des boîtes à champignons - des pleurotes – qui poussent grâce au marc de café comme substrat de culture. Un système circulaire mais aussi solidaire. En effet, Upcycle a pour vocation principale l’insertion de personnes handicapées. L’essentiel des étapes de production des champignons est réalisé au sein de l’établissement d’aide et de service par le travail (ESAT) d’Aigrefoin, à Saint-Rémy-lès-Chevreuse, dans les Yvelines.

Carton Plein

«Les vieux cartons font les nouveaux départs», affiche l’association du XIIIe arrondissement, Carton Plein. Créée en 2012, celle-ci œuvre à la réutilisation du carton usagé pour fournir un travail rémunéré à des personnes en insertion professionnelle. Elle propose depuis le 19 mai des cartons de déménagement solidaires et écologiques. La structure propose à des particuliers une livraison à domicile de cartons, récupérés - en vélo triporteur électrique - auprès d’entreprises et en bon état, pour leur déménagement. Et ce à moindre coût. «Nos cartons coûtent bien moins cher que dans les boutiques car nous sommes une association», précisait à 20 Minutes, le directeur de la structure, Do Huynh, au moment du lancement.