Nucléaire: Greenpeace déploie des banderoles sur la Seine pour rappeler à Hollande ses engagements

ENVIRONNEMENT Ce lundi, à la veille de la decision de la commission mixte paritaire sur la loi de transition énergetique, des militants écologistes ont affiché leurs revendications devant l'Assemblee nationale...

R.L.

— 

Des militants de Greenpeaceont déployé des banderoles flottante de devant l'Assembleenationale ce lundi matin
Des militants de Greenpeaceont déployé des banderoles flottante de devant l'Assembleenationale ce lundi matin — SIPA PRESS

Après l'opération coup de poing la semaine dernière devant le ministère de l'Ecologie, Greenpeace a mené ce lundi matin une action sur la Seine, devant l’Assemblée nationale, pour rappeler à François Hollande ses promesses en matière de nucléaire. Et ce, à la veille d’une réunion en commission paritaire sur la transition énergétique, qui doit étudier l'opportunité d'un compromis entre les textes votes a l'Assemblée nationale et au Sénat sur la loi de transition énergétique.

«50% de nucléaire en 2025»

Sur le pont de la Concorde, vers 8h du matin, des militants ont installé une banderole sur laquelle apparaît la promesse de campagne de 2012 de François Hollande à côté du portrait du Président: «J'engagerai la réduction de la part du nucléaire à 50% à l'horizon 2025».

>> Réduction du nucléaire à 50%: La promesse Hollande tient-elle la route? 

 

Une autre bannière de 100 m2 flottait sur la Seine, avec ces mots du Président: «50% de nucléaire en 2025». La part actuelle du nucléaire en France est de 75%.

Ils entendent rappeler à François Hollande son engagement alors que sept députés et autant de sénateurs vont tenter de trouver une version commune au projet de loi adopté la semaine dernière par le Sénat dans une version différente de celles des députés. Mais l’organisation écologiste craint que le président de la République oublie sa promesse de campagne sur le nucléaire, note France Info.