Seine-Saint-Denis: Un homme interpellé avec plus de 600 cachets de Subutex

FAITS DIVERS Placé en garde à vue, l'homme a reconnu «se faire délivrer frauduleusement ce médicament depuis deux ans pour l'envoyer au Congo contre de l'argent»...

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration police
Illustration police — F. Lodi/ SIPA

Frauduleusement, il se faisait remettre du Subutex dans les pharmacies pour le revendre au Congo: Un sans-papier a été interpellé la semaine passée dans une gare de Seine-Saint-Denis en possession de 616 cachets de ce substitut à l'héroïne, a appris lundi l'AFP de source policière.

«Utilisée à forte dose, peut blanchir la peau»

L'homme, âgé de 26 ans et sous le coup d'une obligation de quitter le territoire français (OQTF), a été arrêté mercredi dernier lors d'un contrôle d'identité en gare de Gagny, dans la banlieue Est de Paris.

Lors d'une fouille, «les policiers ont retrouvé sur lui 616 cachets de Subutex conditionnés en 88 plaquettes et 48 tubes de diprosone», une pommade qui, «utilisée à forte dose, peut blanchir la peau», a déclaré à l'AFP cette source.

>> Drogue: Le piège des passeurs de Subutex

Placé en garde à vue, l'homme a reconnu «se faire délivrer frauduleusement ce médicament depuis deux ans pour l'envoyer au Congo contre de l'argent», a-t-elle poursuivi.

Muni d'une fausse carte Vitale et avec l'aide de proches qui se faisaient prescrire ce traitement substitutif aux drogues dures, il se rendait dans des pharmacies de la région parisienne pour s'en procurer. Alertée, la Caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) a lancé des investigations. Déféré devant la justice jeudi, il a été mis en examen et incarcéré à la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis dans Essonne.