Paris: L'architecte Jean Nouvel traîne la Philharmonie devant la justice

JUSTICE L’architecte estime que le nouvel équipement parisien dédié à la musique classique a ouvert trop tôt et au mépris des risques de sécurité…

Fabrice Pouliquen

— 

Inauguration de la Philharmonie de Paris le 14 janvier 2015
Inauguration de la Philharmonie de Paris le 14 janvier 2015 — Charles Platiau/AP/SIPA

Estimant que le chantier n’était pas achevé et que la salle avait ouvert trop tôt et sans tests de sécurité, Jean Nouvel ne s’est pas contenté de bouder l’inauguration de la Philharmonie de Paris, le 14 janvier dernier. L’architecte, auteur de cette nouvelle salle parisienne dédiée à la musique classique, assigne aussi les commanditaires du projet en justice, a révélé Le Monde dimanche 15 février.  

Que son nom et son image ne soient plus associés à la Philharmonie

Le quotidien relate l’audience qui s’est tenue vendredi 13 février devant la 3e chambre, 4e section du Tribunal de grande instance de Paris. Jean Nouvel ne réclame pas d’indemnisation, précise le quotidien, mais demande à la cour, «d’ordonner des travaux modificatifs» à l’ouvrage de façon à ce que les vingt-six «non-conformités» avec le dessin initial soient corrigées. Il s’agit de parapets, de foyers, de façades, de la couverture des réflecteurs de la salle de concert, de la promenade… Dans l’attente de ces travaux, Jean Nouvel demande à ce que son nom et son image ne soient pas associés à la Philharmonie. Le délibéré est attendu pour le 16 avril prochain.