Ile-de-France: La construction de logements sociaux a baissé en 2014

LOGEMENT Plus globalement, 38.000 logements seulement sont construits en Ile-de-France chaque année, loin des objectifs des 70.000 fixés par la région…

Fabrice Pouliquen

— 

La production de logements sociaux a patiné en Île-de-France en 2014 après des augmentations en 2012 et 2013. 27 584 logements locatifs sociaux ont été agréés en 2014, soit une diminution de 9 % par rapport à 2013. (Photo illustration Boulogne-Billancourt).
La production de logements sociaux a patiné en Île-de-France en 2014 après des augmentations en 2012 et 2013. 27 584 logements locatifs sociaux ont été agréés en 2014, soit une diminution de 9 % par rapport à 2013. (Photo illustration Boulogne-Billancourt). — MEIGNEUX/SIPA

La problématique du manque de logement ne se pose pas qu’à Paris. A l’échelle de la région Ile-de-France aussi, on en construit trop peu. «38.000 logements au grand maximum par an, note Jean-Paul Huchon, le président de la région Ile-de-France à la lumière du bilan SRU 2014, qui fait le point sur la construction de logements sociaux en Ile-de-France et qui sera présenté ce mardi matin au Comité régional de l’habitat et de l’hébergement (CRHH).

Une baisse de 9% des logements sociaux agréés en 2014

Cette instance, coprésidée par Jean-Paul Huchon, a été créée le 1er juillet dernier pour coordonner les politiques d’habitat et d’hébergement sur l’ensemble de l'Ile-de-France. «38.000 logements, c’est évidemment trop peu, poursuit le patron de la région. On estime entre 60.000 et 70.000 le nombre de logements à construire chaque année pour répondre au besoin des Franciliens.»

Plus problématique, la production de logements sociaux a patiné en 2014 après des augmentations en 2012 et 2013. 27.584 logements locatifs sociaux ont été agréés en 2014, soit une diminution de 9% par rapport à 2013, observe le bilan SRU 2014. Le nombre de logements agréés dans les communes en déficit avéré de logements sociaux, est en stagnation voire légère diminution. Jean-Paul Huchon y voit la conséquence, en partie, des dernières élections municipales. «Des maires nouvellement élus ont tout simplement arrêté des programmes de logements sociaux», glisse le président socialiste du Conseil régional d’Ile-de-France qui, sans surprise, pointe alors des mairies de droite. Il évoque notamment Athis-Mons ou Clamart.

Créer une autorité régulatrice du logement en Ile-de-France

A l’issue de la réunion de ce mardi matin, le Comité régional de l’habitat et de l’hébergement entend lancer un diagnostic de plusieurs mois qui devra aboutir au Schéma régional de l’habitat et de l’hébergement (SRHH) au printemps prochain.

Ce SRHH donnera une vision territoriale des besoins en logements et dira où, quoi, et comment construire en Ile-de-France. Jean-Paul Huchon souhaite que ce Comité régional de l’habitat et de l’hébergement nouvellement créé devienne, à terme, une véritable autorité régulatrice du logement en Ile-de-France. «Un outil de statistiques et de programmation de politiques de logements, mais aussi une instance capable de prendre des sanctions contre les municipalités trop peu enclines à construire des logements sociaux.»

«65% des Franciliens relèvent des critères du logement social»

L’enjeu est de taille: «65% des Franciliens relèvent des critères du logement social, poursuit Jean-Paul Huchon. Et aujourd’hui, 50% de l’offre de logements sociaux en Ile-de-France se concentre sur 10% du territoire.»