Paris: L’adjoint au logement d'Anne Hidalgo dénonce les subventions anti-HLM de Claude Goasguen

LOGEMENT SOCIAUX Ian Brossat reproche au député-maire du 16e arrondissement une subvention de 2.000 euros accordée à une association qui a retardé de six ans un projet de cité HLM…

Fabrice Pouliquen

— 

Le député UMP de Paris Claude Goasguen lors d'un meeting à Paris, le 19 mars 2014
Le député UMP de Paris Claude Goasguen lors d'un meeting à Paris, le 19 mars 2014 — Thomas Samson AFP

C’est ce qui s’appelle une attaque en règle. Elle est signée de Ian Brossat, l’adjoint PCF d’Anne Hidalgo en charge du logement, ce vendredi matin sur son compte Twitter. Réagissant à la publication jeudi de la réserve parlementaire des 577 députés français, une somme d’argent qu’ils peuvent distribuer à leur guise, Ian Brossat n’a pas apprécié l’usage qu’en fait Claude Goasguen (UMP), maire du 16e arrondissement et député de la 14e circonscription de Paris.

«Il n'y a rien d'illégal, mais c'est scandaleux»

Sur les 127.000 euros partagés entre 24 associations, Ian Brossat déplore que la somme 2.000 euros a été octroyée à l’association Porte d’Auteuil environnement. «Une association anti-HLM qui a retardé de 6 ans, à coup de procédure devant la justice, la construction de 176 logements HLM à la gare d’Auteuil, décrit Ian Brossat. Il n’y a rien d’illégal d’accord, mais c’est scandaleux, d’autant plus que l’UMP accuse régulièrement l’équipe d’Anne Hidalgo de ne pas construire assez de logements à Paris et que le 16e arrondissement compte moins de 3% de logements sociaux.»

«Une cité HLM digne des années 1970»

«Mais à la gare d’Auteuil, la mairie veut construire quatre immeubles de 11 étages, une cité HLM jamais vue depuis ce qui a été fait à Sarcelles depuis les années 1970», se défend Claudie Fournier-Christol, présidente de l’association Porte d’Auteuil Environnement. Selon elle, l’association ne se serait pas opposée à ce parc de logements sociaux si les immeubles n’avaient pas dépassé les six étages. Pourtant, au fil de la discussion, Claudie Fournier-Christol se met aussi à évoquer l’origine ethnique des populations qui pourraient emménager dans ces logements, et du surcroît d’activité qui en résulterait pour la police nationale, selon elle.

«Pourquoi Ian Brossat ne s'en prend-il jamais aux Verts?»

«Nous, nous sommes d’accord sur un point avec Porte d’Auteuil environnement, explique l’attachée de presse de Claude Goasguen. Ces immeubles en prévision culminent à une trop grande hauteur. Voilà pourquoi Claude Goasguen s’oppose à ce projet et voilà pourquoi il a accordé 2.000 euros de sa réserve parlementaire à cette association.» Le député-maire du 16e arrondissement ne répondra pas aux attaques de Ian Brossat. «Tout simplement parce que ce dernier nous attaque tous les six mois sur cette question, reprend l’attachée de presse de Claude Goasguen. Nous nous sommes jamais cachés de ce versement. Ce qui nous étonne, c’est que Ian Brossat ne s’attaque jamais à Europe-Ecologie –les Verts également hostiles à ce projet.»