Paris: Anne Hidalgo n’aura pas son mot à dire sur le travail du dimanche

TRAVAIL DOMINICAL Elle souhaitait absolument disposer d’un droit de véto sur la création des zones touristiques où les commerces pourront ouvrir tous les dimanches. La loi Macron ne l’entend pas ainsi…

F.P.
— 
Les ventes du magasin Galerie Lafayette du boulevard Haussmann à Paris ont progressé de 16% entre janvier et avril 2012.
Les ventes du magasin Galerie Lafayette du boulevard Haussmann à Paris ont progressé de 16% entre janvier et avril 2012. — YAGHOBZADEH RAFAEL/SIPA

C’était la grande crainte d’Anne Hidalgo: que le contrôle des «zones touristiques internationales» (ZTI), où les commerces seront autorisés à ouvrir le dimanche, échappe à la maire de Paris pour tomber dans les mains du préfet. Une crainte confirmée, comme le fait savoir Europe 1 ce vendredi matin.

Selon les informations de la radio, alors que la loi Macron est actuellement en discussion à l’Assemblée nationale, il n’y aura pas d’avis conforme du maire sur les zones touristiques internationales. Autrement dit, Anne Hidalgo n’aura pas son mot à dire sur le tracé des futures ZTI à Paris, ni même sur leur nombre.