Bébé rom de Champlan (Essonne): Jacques Toubon va se saisir de l'affaire

POLEMIQUE Jacques Toubon, Défenseur des droits a annoncé au micro d'Europe 1 qu'il lançait les investigations dès lundi matin...

Fabrice Pouliquen

— 

Le Défenseur des Droits, Jacques Toubon, le 16 juillet 2014 à Paris
Le Défenseur des Droits, Jacques Toubon, le 16 juillet 2014 à Paris — Miguel Medina AFP

Interviewé sur Europe 1, ce dimanche soir, Jacques Toubon, Défenseur des droits depuis juillet dernier, a  annoncé qu’il se saisissait de l’affaire du bébé rom dont l’inhumation aurait été refusée par le maire de Champlan dans l’Essonne.

Des investigations dès lundi

Jacques Toubon a déclaré qu’il va lancer dès lundi matin «un certain nombre d’investigations et rechercher toutes les informations utiles autour de toutes les personnes».

Maria Francesca, nourrisson rom de deux mois, est décédée le lendemain de Noël de la mort subite du nourrisson et ses parents se seraient vu refuser un enterrement au cimetière de Champlan, où la famille réside dans un bidonville. Christian Leclerc, maire de Champlan, a nié ce dimanche midi s’être opposé à l’inhumation, ce qui n’a pas réussi à endiguer un flot de réactions indignées, de Nathalie Koscuisko-Morizet à Manuel Valls.

Jacques Toubon lui-même s’était dit bouleversé par cette affaire ce dimanche matin, au micro de France Inter.