«Comme une balle qui a tapé dans mon dos»

PB avec AFP

— 

Accident de train gare de l'Est le 5 avril 2007
Accident de train gare de l'Est le 5 avril 2007 — DR
Soixante-et-onze personnes ont été blessées jeudi à Paris dans l'accident de train de la gare de l'Est. Des témoins racontent l’événement.

Roger, un technicien de 58 ans, se trouvait à bord: «Le train avait environ un quart d'heure de retard. Il y avait beaucoup de gens debout. Le choc a été brutal. Il y a eu comme une balle qui a tapé dans mon dos. Une dame en face de moi est tombée et s'est blessée au genou. Certains s’occupaient d'autres personnes touchées. En tête de train, il y avait des gens qui frappaient sur les vitres du conducteur et qui semblaient vouloir le lyncher.»

Envoyez-nous vos photos à multimedia @ 20minutes.fr

Joëlle travaille dans une sandwicherie  située à 20 mètres de la voie 21, où a eu lieu l’accident: «On n’a rien entendu du tout. Je me suis rendu compte de ce qui se passait uniquement quand j’ai vu les secours qui couraient partout, entre 8h45 et 9 heures. C’était le bordel. J’ai vu des personnes blessées au bras, d’autres au pied. Certains avaient l’air choqué, une pleurait. La boutique était dans le périmètre de sécurité. Donc pendant trois heures, il n’y a pas eu beaucoup de clients.»

Jonathan est employé dans un café juste à côté: «Je n’ai rien entendu non plus. Quand les secours sont arrivés, un agent SNCF m’a demandé des verres d’eau pour les passagers. Certains étaient énervés. Ils demandaient comment le conducteur avait réussi à ne pas freiner le train alors qu’il roulait tout doucement.»

Frédéric, du Relay H: «Les pompiers ont été super efficaces. En moins de 10 minutes, ils étaient là, avec des gens du Samu. Un agent de la SNCF m’a dit qu’il y avait un peu de sang sur la vitre du conducteur, mais je n’ai pas pu vérifier.»