Tremblay quitte le circuit

MOTO Le circuit Carole, lieu de rassemblement mythique des motards, est en train de vivre ses dernières années...

Emilie Chamoreau

— 

Le circuit Carole, lieu de rassemblement mythique des motards, est en train de vivre ses dernières années. Créé pour mettre fin aux courses sauvages de Rungis (Val-de-Marne), Carole a été construit provisoirement sur des terrains de Tremblay-en-France (Seine-Saint-Denis) en 1979. La municipalité souhaite aujourd'hui récupérer le site, pour y construire une zone d'activité qui accueillera des entreprises. Le circuit Carole devra donc déménager d'ici à cinq ans. Il sera entièrement déplacé à Wissous (Essonne) ou à Thieux (Seine-et-Marne). La décision de poursuivre ou non l'étude sur ces deux sites doit être prise avant l'échéance de l'élection présidentielle.Marc, un motard de 53 ans, ne s'oppose pas à la délocalisation de Carole, même si elle risque d'être « difficile émotionnellement ». Sébastien s'entraîne à Tremblay et préférerait « un circuit plus rapide et sophistiqué, mais sans supprimer Carole ». Tous attachés sentimentalement à cet endroit, les usagers ne sont pas opposés à un circuit plus grand et mieux aménagé. Mais un habitué craint que la nouvelle piste ne soit dédiée qu'à 30 ou 40 % aux deux-roues. « Il faut que tous les motards se solidarisent pour maintenir un lieu totalement dédié à la moto. » Pascal Lucioni, conseiller technique de Dominique Perben, a démenti tout en assurant que le nouveau circuit « resterait entièrement pour les motards et que l'idée de gratuité le week-end serait maintenue ».

Magny-Cours Malgré les rumeurs, il n'existe aucun projet concret de délocalisation du circuit de F1 situé dans la Nièvre. Mais Bernie Ecclestone, grand patron de la Formule 1, souhaiterait un circuit plus proche de Paris.