Paris: Le frère de Bernadette Chirac occupe un logement social

LOGEMENT Jérôme Chodron de Courcel vit dans un HLM niché au coeur du Marais, dans le 4e arrondissement...

M.G.
— 
Bernadette Chirac, le 9 janvier 2013.
Bernadette Chirac, le 9 janvier 2013. — REVELLI-BEAUMONT/SIPA

L'adresse est discrète. C'est au cœur du quartier Saint-Paul (4e arrondissement), dans une petite ruelle où s'élève un immeuble de trois étages, que vit le frère de Bernadette Chirac, comme le révèle Le Monde ce jeudi.

Jérôme Chodron de Courcel occupe ce pied à terre spacieux depuis 1984, une époque où son beau-frère, Jacques Chirac, était maire de la capitale, rappelle le quotidien du soir. Le Monde détaille également que l’immeuble, avant d'avoir la Régie immobilière de la Ville Paris (RIVP) comme bailleur, a longtemps été sous administration de la Sagi, une Société anonyme de gestion immobilière, qui disposait jusqu’en 2005 d’un réservoir de 35.000 logements, dont plusieurs milliers sont loués à des personnes non assujetties à la moindre condition de ressources, parmi lesquels figurent de nombreux proches de l’ancien maire de Paris.

Il cède l'un de ses deux appartements

Pierre Mazeaud, ancien ministre de Jacques Chirac entre 1974 et 1976 et ex-président du Conseil constitutionnel, est l'un d'eux. Il y occupe un 48 m2 et explique au Monde qu'«à 86 ans, les difficultés de l'organisation d'un déménagement me retiennent dans cet appartement et j'ai proposé à la Régie de payer un surloyer».

Dans ce quartier, où le prix d'un 48m2 avoisine les 1.500 euros (soit 31 euros le mètre carré), les locataires de cet immeuble sont loin de débourser la même somme. Leurs loyers sont en effet deux fois moins chers (de 11 à 15 euros le m2 charges comprises).

Un tarif préférentiel que la Mairie tente de faire évoluer. Mais la révision des baux, qui fixent le loyer des occupants, n’est amendable que tous les six ans et les augmentations sont plafonnées, rappelle Le Monde. Concernant Jérôme Chodron de Courcel, le quotidien explique également qu'en 2007, le frère de Bernadette Chirac a accédé à la demande de la Régie de céder le plus petit des deux appartements de la Ville de Paris dont il bénéficiait.