Il y a le feu aux permanences

INCENDIE Les scénarios se suivent et se ressemblent. Et les incendies visent autant le PS que l'UMP. Hier à 3 h du matin, la...

Magali Gruet

— 

Les scénarios se suivent  et se ressemblent. Et les incendies visent autant le PS que l'UMP. Hier à 3 h du matin, la permanence de Nicolas Sarkozy à Nogent-sur-Marne (Val-de-Marne) a été incendiée. « Les riverains ont entendu des bruits de verre, puis ont vu un départ de feu », raconte Jacques J.P. Martin, le maire (UMP) de la ville. Les pompiers protègent alors de leurs lances les deux maisons attenantes qui menacent de s'enflammer. Elles abritent une famille avec enfant et un couple de personnes âgées. Les habitations sont sauvées, mais il ne reste rien de la permanence : ordinateurs, matériel de campagne et fichiers sont partis en fumée.Jacques J.P. Martin pense à « un cocktail Molotov », mais la police judiciaire est plus prudente, car « le laboratoire n'a pas encore déterminé s'il y a des traces d'hydrocarbures ». Un peu plus tôt dans la soirée, la BAC avait contrôlé quatre jeunes Nogentais d'une vingtaine d'années « qui se déplaçaient sans but précis dans une voiture », rapporte le maire. Deux d'entre eux, connus pour « des petits incivilités » selon la PJ, ont ensuite été arrêtés hier et placés en garde à vue.Le siège de la fédération PS des Hauts-de-Seine avait déjà été incendié lundi au Plessis-Robinson, et une vingtaine de permanences, de tous bords politiques,  ont été vandalisées depuis  le début de l'année. La police étudie plusieurs pistes, des « jeunes inconscients » aux « groupes extrémistes ».