Cinq ingrédients à mettre dans un plat plutôt que dans la poubelle

PRATIQUE A l’occasion de la semaine européenne de réduction des déchets du 21 au 30 novembre, «20 Minutes» détaille cinq ingrédients à recycler…

Oihana Gabriel
— 
Illustration d'une tarte aux épluchures de carottes et courgettes pour l'atelier organisé à la Recyclerie
Illustration d'une tarte aux épluchures de carottes et courgettes pour l'atelier organisé à la Recyclerie — Hop La Recyclerie

Cuisiner sans gâcher, un challenge que de plus en plus de gastronomes relèvent. Pour concocter un bon dîner avec des déchets mieux vaut faire preuve d'inventivité. 20 Minutes vous aide à composer des recettes avec cinq ingrédients à recycler:

Les épluchures. Une infinité de possibilités pour ces enveloppes mal aimées. La société de design culinaire Hop La propose un atelier pour apprendre à utiliser l’intégralité des fruits et légumes à la Recyclerie (18e)* ce samedi. Avec un conseil initial: choisir des produits non traités. «Si on est habitués à jeter les épluchures, c’est parce que la peau des légumes concentre beaucoup de pesticides», souligne Agathe Bouvachon, l’une des deux fondatrices de Hop La. Mais la cuisinière reconnaît qu’il faut faire attention au côté esthétique: «Quand on explique qu’on va faire une tarte aux épluchures, ça ne vend pas du rêve....» Elle conseille de râper à l’économe la peau de courgettes et de carottes, puis de les placer en cercles concentriques sur une pâte (faite maison bien sûr pour éviter des emballages inutiles!). Œufs, crème, fromage viennent marier le tout. A répéter avec du sucré pour faire une tarte aux épluchures de pommes par exemple. Autre idée ingénieuse: faire revenir la peau des pommes de terre dans une poêle pour les transformer en chips. Et la période de noël approchant, Agathe souffle une recette écolo pour les orangettes. «On découpe la peau en enlevant tout le blanc qui donne un goût amer. Puis on le fait tremper dans du jus d’orange. On le fait sécher à l’air pour qu’il durcisse. Et on le fait tremper dans du chocolat chaud.» Et les amateurs de tisanes peuvent garder les épluchures de pommes et poires à tremper dans de l'eau chaude.

Le pain rassis. «Ne jamais jeter du pain rassis!», insiste Agathe Bouvachon qui animera dimanche 30 novembre un atelier sur le thème à la Recyclerie. Première recette: faire ramollir le pain rassis dans du lait, le mixer avec du jambon, du fromage, des herbes, des tomates séchées, des œufs (au choix). Pour ensuite le faire cuire au four dans de petits moules pour déguster des gâteaux apéritifs. Encore plus simple: «broyer le pain rassis en miettes pour en faire de la chapelure!». Et Agathe propose aussi d’agrémenter les soupes d’hiver avec des croûtons version cuisine raisonnable: «après avoir découpé le pain rassis en croûtons, vous les faites revenir dans une poêle avec du beurre et de l’ail. Puis vous passez le tout 15 minutes au four pour les faire sécher.»

Les racines. Oubliez ce cliché que la moitié du poireau finit à la poubelle. Sonia Ezgulian, auteur d'un blog et de «Les déchets, dix façons de les accommoder», invite les gastronomes à faire frire les petites racines blanches des poireaux pour ensuite les disposer sur ses poireaux vinaigrette. «C’est croustillant, c’est goûteux et ça surprend les invités!», assure Sonia Egulian.

Les noyaux. Cette experte en cuisine raisonnable n’oublie jamais de garder les noyaux des olives. «Il vaut mieux choisir des petites olives noires comme les taggiasca, qui ont beaucoup de goût. Vous les faites bouillir dans de l’eau pour faire un bouillon délicieux et parfait pour parfumer un risotto ou un couscous par exemple!»

Les pépins. «Quand on prend les bons réflexes, on récupère énormément et c’est vraiment économique, confirme Sonia Ezgulian. Les pépins de courges par exemple, j’en mets partout !». La cuisinière conseille de garder les pépins des potimarrons et des courges, de les faire légèrement revenir dans une poêle et de les disposer sur les salades, souples, riz…

*Retrouvez tout le programme de la Recyclerie sur la réduction des déchets.